Politique

Primaire à gauche : La liste des candidats officiellement dévoilée

La haute autorité de la primaire de la gauche vient d’annoncer ce samedi 17 décembre la liste complète et définitive des candidats officiels qui participeront à la primaire de la gauche. Sept personnalités politiques participeront à cette primaire. Deux candidats qui avaient l’intention d’y participer ont été finalement écartés.

La haute autorité de la primaire de la gauche vient donc de publier la liste officielle des candidats à la primaire de la gauche. Sept personnalités politiques ont finalement été retenues d'après des informations de Libération. Deux aspirants à la primaire n’auront pas la possibilité d’y participer. Fabien Verdier et Gérard Filoche ont tous les deux été écartés d'après nos confrères du Figaro. Ils avaient pourtant bel et bien déposé leur candidature.

Primaire à gauche : la liste des sept candidats

La haute autorité des primaires citoyennes vient donc de donner son aval à sept candidatures. Cette primaire organisée par le Parti Socialiste se déroulera les 22 et 29 janvier 2017. La liste définitive a été annoncée ce samedi 17 décembre. De nombreuses vérifications ont été effectuées à cette occasion. Les révélations du Canard Enchaîné cette semaine sur les retards de cotisation présumés de Vincent Peillon et Arnaud Montebourg ont été les premières « boules puantes » de la campagne de la primaire de la gauche qui vient donc officiellement de débuter.

Sept personnalités politiques sont donc engagés de manière officielle dans la primaire de la gauche. Manuel Valls, Arnaud Montebourg, Benoît Hamon, Vincent Peillon, François de Rugy, Jean-Luc Bennahmias et Sylvia Pinel ont donc été déclarés et reconnus comme les candidats officiels.

Une campagne éclair pour la primaire de la gauche

La campagne à l’occasion de cette primaire de la gauche va donc être très courte. Le vote des militants et des sympathisants de gauche va se dérouler dans un peu plus d’un mois à peine. A la manière de la primaire de la droite et du centre, des débats télévisés seront organisés. La période des fêtes, la fameuse « trêve des confiseurs », ne risque donc pas de s’appliquer pour la primaire de la gauche. L’ensemble des candidats vont jeter toutes leurs forces dans cette campagne éclair. En guise de comparaison, la primaire de la droite et du centre s'était étalonnée sur une année.

L’appel du pied de Jean-Christophe Cambadélis et de la Belle Alliance Populaire n'a donc pas été suivi. Il souhaitait pouvoir débattre avec Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron. Jean-Christophe Cambadélis souhaitait convaincre ces deux candidats de participer et de s'intégrer à l'élection de janvier. Après le renoncement de François Hollande dans la course pour 2017, le spectre risque d’être large pour les électeurs de gauche à l’élection présidentielle. De nombreux candidats risquent de s’affronter en avril et en mai 2017 à gauche entre le Parti Socialiste, Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon, Alexandre Jardin ou même… Laurent Baffie !

Un nouveau 21 avril pour la gauche et le Parti Socialiste ?

La crainte de revivre un 21 avril avec l’élimination dès le premier tour du candidat de la gauche face au Front National de Marine Le Pen et face au candidat de la droite, François Fillon, est une hantise pour l’année 2017 chez les sympathisants et les hommes et les femmes politiques de gauche. Les mécontents du quinquennat de François Hollande et le vote caché constituent la grande énigme de l’équation électorale pour 2017. Emmanuel Macron parviendra-t-il à fédérer suffisamment d’enthousiasme et de citoyens avec son mouvement En Marche ? L’ancien ministre de l’économie de François Hollande parviendra-t-il à obtenir des chiffres impressionnants dans les sondages et à devancer le candidat qui sortira vainqueur de la primaire de la gauche ? Verdict en mars et en avril prochain.

La droite, de son côté, semble estimer qu’elle est assurée de gagner l’élection présidentielle de 2017. François Fillon serait le seul rempart face au Front National. Il récolterait les suffrages de tous les déçus de François Hollande et de la gauche. Un grand nombre de citoyens, proches des idées des mouvements conservateurs comme la Manif pour Tous, ont d’ailleurs contribué à sa victoire lors de la primaire de la droite.

Primaire à gauche : Une surprise en janvier ?

Pour l’instant, Manuel Valls et Arnaud Montebourg sont les deux favoris dans la course à la primaire de la gauche. Ils devront donc mener une campagne solide afin d’éviter les camouflets qu’ont subi Alain Juppé et Nicolas Sarkozy.

Les sympathisants de gauche et les militants du Parti Socialiste se mobiliseront donc en janvier. Le taux de participation dans les urnes, à l’occasion de cette primaire, sera scruté avec attention.

Article publié le samedi 17 décembre 2016 à 17:48, modifications samedi 17 décembre 2016 à 17:48

Participer

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet
Discuttez !

Poster un Commentaire
Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Minutenews.fr Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.

Soyez le premier à commenter !

Me notifier
avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshock???cooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsad!?ideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
wpDiscuz

Vidéo relative

Vers le top