Politique

Primaire à gauche : Deux députés PS rallient Macron après la victoire de Hamon

« Impossible d’apporter mon soutien au vainqueur de la primaire »

Malgré une large victoire face à Manuel Valls lors de la primaire de la gauche, Benoît Hamon ne plaît pas à tout le monde. Et pour cause, peu après l’annonce des résultats, deux députés du Parti Socialiste ont décidé de rallier Emmanuel Macron…

Dimanche 29 janvier, Benoît Hamon sortait vainqueur de la primaire de la gauche. Avec près de 59% des suffrages, le candidat s’offrait ainsi une large victoire au terme de plusieurs semaines de débats intenses. Un succès qui est apparemment loin de plaire à tout le monde…

Et pour cause, depuis l’annonce des résultats, deux députés PS ont décidé de rejoindre Emmanuel Macron. Le premier d’entre eux : Alain Calmette, député du Cantal. Se définissant comme « macrono-vallsiste », ce dernier a précisé dans un lettre publiée sur Twitter :

Malgré ma loyauté sans faille au Parti socialiste auquel j’appartiens depuis 24 ans, il m’est, en conscience, impossible d’apporter mon soutien au vainqueur de la primaire. Je m’engage dès ce soir derrière Emmanuel Macron.

Des mots forts auxquels l’élu ajoute :

Je prendrai une part active dans sa campagne, nationalement et localement, en mettant mon énergie et toute ma détermination pour faire en sorte qu’il devienne notre prochain président de la République.

« JE CONFIRME QUE JE VAIS VOTER MACRON »

Le second parlementaire socialiste à rejoindre les rangs du mouvement En Marche ! ? Marc Goua, député-maire de Trézalé. En effet, c’est au Courrier de l’Ouest que celui-ci a décidé de faire part de son soutien à Emmanuel Macron. Il déclare :

Aujourd’hui, il y a un clivage avec ceux qui pendant les cinq dernières années anciennement ont saboté ce mandat. Moi, je n’étais pas toujours d’accord avec le gouvernement mais, par discipline, j’ai voté toutes les lois. C’est un peu bizarre que les mêmes disent aujourd’hui qu’il faut se plier à la majorité. Je confirme que je vais voter Macron.

Avec ces deux nous soutiens, une chose est sûre : Emmanuel Macron n’a aucun mal à rassembler. Ainsi, les annonces de ralliement se poursuivent depuis quelques semaines. Parmi les nouveaux alliés de l’ancien benjamin du gouvernement : Nicole Bricq, Gérard Collomb, Jean-Claude Boulard, Christophe Castaner, Pascal Terrasse ou encore Arnaud Leroy.

Publié le lundi 30 janvier 2017 à 12:36, modifications lundi 30 janvier 2017 à 11:06

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !