Politique

Présidentielle 2017 : Marine Le Pen nommera Nicolas Dupont-Aignan premier ministre en cas d’élection

Le monde politique est en émoi. Ainsi, vendredi, Nicolas Dupont-Aignan annonçait son ralliement à Marine Le Pen pour le second tour de la présidentielle. Et alors qu’ils tenaient côte à côte une conférence de presse, samedi, la présidente du Front National a affirmé qu’en cas d’élection, le leader de Debout la France serait son premier ministre.

Qui dit second tour d’élection présidentielle dit soutiens. Et alors qu’Emmanuel Macron n’a aucun mal à rassembler, Marine Le Pen, elle, ne peut pas en dire autant. C’était tout du moins le cas avant que Nicolas Dupont-Aignan annonce son ralliement à la candidate du Front National.

Ainsi, vendredi, le leader de Debout la France rendait officiel sa décision de « combattre » aux côtés de Marine Le Pen après avoir enregistré moins de 5% des voix le 23 avril dernier. Une alliance nouvelle qui porte désormais les deux candidats vers l’avenir…

IL NE S’AGIT « PAS D’UNE ALLIANCE DE CIRCONSTANCE »

En effet, c’est l’un à côté de l’autre que Marine Le Pen et Nicolas Dupont-Aignan ont donné une conférence de presse, samedi 29 avril. L’occasion pour les nouveaux compères de dresser les grandes lignes de leur collaboration. C’est ainsi que la numéro un du FN a déclaré :

Présidente de la République, je nommerai Nicolas Dupont-Aignan Premier ministre de la France.

Et d’ajouter :

(Il ne s’agit) pas d’une alliance de circonstance. Nicolas Dupont-Aignan est un patriote sincère et exigent. Il a montré qu’il était capable de sortir du confort des positions installées.

Parlant ensuite d’une union de dimension « historique », les deux alliés ont fait part de leurs divergences sur certains points de programme, à commencer sur le plan économique. Qu’à cela ne tienne, l’élu de Debout la France a confié :

Il s’agit d’une alliance de deux personnalités qui aiment la France.

Mais alors, Nicolas Dupont-Aignan devient-il un membre du Front National ? Ce dernier a réfuté l’information et s’est dresse en « homme libre ».

Ce ralliement n’a pas manqué de faire réagir dans la sphère médiatico-politique et bien au-delà encore. Une alliance qui pourrait faire basculer les sondages pour le second tour du 7 mai prochain ? La réponse dans quelques jours…

Publié le samedi 29 avril 2017 à 14:27, modifications samedi 29 avril 2017 à 14:27

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !