Politique

Présidentielle 2017 : Marine Le Pen arriverait en tête au premier tour

Selon un sondage Ipsos-Sopra publié jeudi, Marine Le Pen arriverait en tête des intentions de vote au premier tour de l’élection présidentielle. La numéro un du Front National devançerait ainsi François Fillon et Emmanuel Macron, qui confirme malgré tout sa progression…

Marine Le Pen est de retour ! Plutôt discrète sur le plan médiatique en 2016, la présidente du Front National compte bien conforter sa place dans le paysage politique français. Une présence confirmée par un récent sondage Ipsos-Sopra réalisé pour Le Monde et le Cevipof (Sciences Po).

En effet, selon le sondage, Marine Le Pen arriverait en tête du premier tour de l’élection présidentielle, en avril prochain. Une pôle position assurant à la candidate du parti nationaliste d’être au second tour quelque soit la configuration offerte par le résultat de la primaire de la gauche.

Dans le détail, la présidente du FN, recueille entre 25 et 26% des intentions de vote. Un score supérieur à celui de François Fillon (23 à 24%). Ce dernier perd néanmoins quatre points depuis le mois de décembre.

LE VAINQUEUR DE LA PRIMAIRE ÉCARTÉ

Toujours selon les résultats du sondage, le candidat socialiste qui sortira de la primaire des 22 et 29 janvier, peu importe son nom, serait mis hors course par le candidat de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon (13 à 15%).

LA DYNAMIQUE MACRON CONFIRMÉE

De son côté, Emmanuel Macron confirme sa progression. Ainsi, le candidat du mouvement En Marche ! progresse de quatre points et plafonne désormais à 17% si Manuel Valls représente le Parti socialiste et si François Bayrou se présente. L’ancien ministre de l’Économie s’offre un score de 21% face à Arnaud Montebourg ou face à Benoît Hamon, en l’absence de François Bayrou.

Manuel Valls recueille pour sa part 9% des intentions de vote, en recul de deux points. Arnaud Montebourg, lui, culmine à 6% et Benoît Hamon à 7% (sans François Bayrou).

Enquête réalisée par internet du 10 au 15 janvier auprès d’un échantillon de 15.921 personnes inscrites sur les listes électorales, dont 10.986 certaines d’aller voter à l’élection présidentielle, selon la méthode des quotas. Marge d’erreur de 0,3 à 1 point.

Publié le vendredi 20 janvier 2017 à 12:27, modifications vendredi 20 janvier 2017 à 12:27

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !