Politique

Présidentielle 2017 : Les questions que l’on se pose à quelques jours du premier tour

Cinq questions sur les élections présidentielles françaises

Les élections présidentielles approchent maintenant à grands pas. Le dimanche 23 avril, les Français voteront en faveur de l’un des onze candidats… Plusieurs questions subsistent à quelques jours de ce premier tour. Faisons un petit point !

L’élection présidentielle est-elle déjà jouée ?

A en croire les sondages, on n’aura pas de surprise pour le second tour de cette élection présidentielle française. En effet, on attend Marine le Pen et Emmanuel Macron, qui sont actuellement à égalité dans les sondages. Il semblerait du coup que, dans cette optique, ce soit Emmanuel Macron qui soit élu au second tour, assez facilement d’ailleurs, Président de la République. Emmanuel Macron serait donc le successeur de François Hollande, c’est quasiment acquis pour tout le monde.

Il faut dire que les rebondissements dans les sondages sont maigres, et l’élection semble donc être déjà jouée. Et puis les sondages français sont plutôt crédibles puisque depuis 1974, les deux « finalistes » ont souvent été annoncés plusieurs semaines avant l’élection. Il n’y a que rarement eu des erreurs quant aux résultats…

Toutefois, souvenez-vous de l’élection de 2002. On attendait un second tour entre Jacques Chirac et Lionel Jospin. Et c’est finalement Jean-Marie Le Pen qui a créé l’immense surprise. On se dit donc que 2017 pourrait bien être pareille, et que l’élection peut réserver quelques surprises ! D’autant plus que plus d’un tiers des électeurs déclarent encore ne pas savoir exactement pour qui ils vont voter au premier tour. Le suspense est donc à son comble pour cette partie de l’électorat.

Ne tirons donc pas de plan sur la comète. Le premier tour n’est pas joué, et il faut rester concentré jusqu’à la dernière minute !

Pourquoi Jean-Luc Mélenchon remporte-t-il un tel succès ?

La percée de Jean-Luc Mélenchon est incroyable. Ces dernières semaines, c’est un véritable engouement qui s’est créé autour de la candidature de celui qui représente la France Insoumise. Il est passé en à peine deux mois de 11 à 18% des intentions de vote, et vient même de dépasser François Fillon. Il prend donc pour l’instant la troisième place du classement, ce qui est un résultat excellent !

Pourquoi ? Et bien il faut tout d’abord signaler qu’il bénéficie bien entendu de la perte de vitesse du candidat socialiste Benoît Hamon qui ne cesse de chuter dans les sondages. Mais ce n’est pas tout ! Il mène une campagne très intelligente, et s’appuie sur une stratégie de communication intéressante. Il ne manque vraiment pas d’imagination pour faire parler de lui, notamment sur les réseaux sociaux. Et c’est tout à son honneur puisqu’il a manifestement très bien compris comment séduire l’électorat.

Il faut également signaler que Jean-Luc Mélenchon propose un programme dont les thèmes sont très porteurs. Il aborde des thématiques qui parlent aux Français, et n’hésite pas à utiliser des mots simples et faciles, pour convaincre l’opinion publique. Et ça fonctionne plutôt bien !

François Fillon a-t-il encore une chance ?

Les partisans de François Fillon en sont persuadés : le candidat des Républicains peut encore créer la surprise et passer le premier tour. Pourtant, personne ne semble vraiment y croire. Alors que faut-il réellement en penser ? Car depuis les soupçons d’emplois fictifs qui pèsent sur sa famille et notamment sur son épouse, il est en très mauvaise posture. Il vient même de passer en quatrième position dans les sondages. Ce qui n’augure rien de bon.

Si nombreux sont ceux à penser qu’en politique, François Fillon est mort… il semble que la méfiance soit de mise. En effet, on parle de « vote caché » en sa faveur. Il faut savoir qu’un tiers des électeurs est encore indécis. Et ces derniers pourraient bien voter François Fillon au dernier moment. Cette idée se fonde sur le fait que les électeurs ne votent plus pour quelqu’un mais pour un programme. Et donc, ceux qui votent à droite et qui refusent de voter pour Marine Le Pen vont finalement se décider pour François Fillon.

Cependant, sa cote de popularité est loin de jouer en sa faveur pour le moment. Mais peut-être qu’il peut créer la surprise. Souvenez-vous de la primaire de la droite. Personne ne le voyait gagnant, et pourtant…

Que s’est-il passé avec Benoît Hamon ?

C’est une question que l’on peut légitimement se poser ! Comment le candidat officiel du parti socialiste a-t-il pu tomber si bas dans les sondages ? Car il y a encore deux mois, il obtenait 17% des intentions de vote. Aujourd’hui, il est passé sous la barre des 10%. Nombreux sont ceux à demander un retrait de sa candidature en faveur de Jean-Luc Mélenchon. Bref, c’est véritablement une catastrophe pour le candidat socialiste. Comment l’expliquer ?

Et bien l’ancien ministre de l’Education a eu beaucoup de mal à lancer sa campagne, oscillant dans ses propositions et ses négociations avec Yannick Jadot et Jean-Luc Mélenchon. Le problème, c’est que les électeurs se sont perdus, et n’ont pas compris ses véritables propositions. Son programme n’est pas très clair, et les électeurs socialistes ne savent pas exactement ce qu’il compte faire. C’est en tout cas ce qu’il ressort des sondages d’opinion…

Il semble que ce soit trop tard maintenant pour éclaircir les choses. Plus personne n’attend Benoît Hamon au second tour. Lui-même semble plus ou moins avoir baissé les bras… Dommage…

Et les législatives en cas de victoire d’Emmanuel Macron ?

C’est le cas de figure qui semble être le plus probable pour le second tour de cette élection présidentielle. On devrait retrouver Marine Le Pen et Emmanuel Macron, ce qui fait peur à beaucoup de Français. Il y a de grandes chances pour que ce scénario soit le bon… et que finalement, Emmanuel Macron devienne Président de la République.

Le problème pour la plupart de ceux qui redoutent ce « combat » concerne les élections législatives. Si le Front National peut se vanter de présenter des candidats aux législatives, ce n’est pas le cas pour Emmanuel Macron qui ne se positionne ni à droite ni à gauche. Or un Président de la République sans assemblée… c’est un peu compliqué, voire carrément ingérable ! L’Assemblée nationale sera-t-elle à droite ou à gauche en cas de victoire d’Emmanuel Macron ?

Pour obtenir une majorité, Emmanuel Macron sera obligé de passer des accords. Ce qui bouleversera considérablement le paysage politique français. Et ce qui fait peur à beaucoup de monde !

Et oui, à quelques jours du premier tour de l’élection présidentielle, nous sommes dans l’incertitude la plus complète. L’erreur principale serait de penser que l’élection est déjà jouée. L’histoire nous a appris à être prudent… alors attendons, patientons, étudions, observons et… croisons les doigts !

Publié le mercredi 12 avril 2017 à 11:52, modifications mercredi 12 avril 2017 à 15:35

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

4 Commentaires