Politique

Présidentielle 2017 : François Hollande et ses 500 parrainages, « au cas ou… »

« Un matelas de sécurité »

Selon une information du Parisien, François Hollande aurait mis de côté 500 parrainages d’élus. Au cas où il reviendrait sur sa décision de ne pas se présenter.

Alors que Rama Yade, Henri Guaino ou encore Philippe Poutou cherchent difficilement à obtenir les 500 parrainages synonymes de participation à l’élection présidentielle, François Hollande, qui n’est pourtant pas candidat, aurait déjà ses 500 signatures d’élus.

Cette information a été rendue publique par Le Parisien, dans son édition de ce jeudi 9 mars.

Le quotidien a précisé que son entourage aurait mis de côté ces parrainages, au cas où le président de la République change d’avis et brigue un deuxième mandat.

Un matelas de sécurité de 500 parrainages a été mis de côté au cas où le président déciderait finalement d’être candidat.

Interrogé par le quotidien, un de ses proches a expliqué :

Les signatures sont déjà gelées en cas de malheur. C’est un homme qui ne ferme aucune fenêtre. Depuis qu’il a renoncé, les conditions ont changé.

Une improbable candidature de François Hollande

Cependant, une candidature de François Hollande semble ne pas être d’actualité. Tout d’abord, François Hollande a annoncé début décembre qu’il renonçait à briguer un second mandat.

Il avait déclaré :

Je suis conscient des risques que ferait courir une démarche, la mienne, qui ne rassemblerait pas largement autour d’elle. Aussi, j’ai décidé de ne pas être candidat à l’élection présidentielle”.

Depuis, le président de la République s’est tenu en retrait de la scène médiatique au profit des candidats à sa succession.

De plus, Le Parisien a ajouté que les conditions de cet hypothétique retour seraient

Que Macron trébuche et que Hamon dévisse d’ici au 17 mars, date limite de dépôt des 500 sésames.

Or, à moins de 40 jours de l’élection, Emmanuel Macron, considéré comme son successeur par ses adversaires est toujours aussi haut dans les sondages. Quant au socialiste Benoît Hamon, il tourne autour des 14%.

Difficile donc de voir une ouverture pour François Hollande.

Enfin, ce mercredi 8 mars lors du conseil des ministres, François Hollande a souhaité que ses ministres se concentrent sur leurs tâches respectives jusqu’au bout du quinquennat. Ce qui semble laisser peu de place à un engagement dans la campagne électorale.

Pour rappel, les candidats à avoir recueilli les 500 appuis nécessaires sont Nathalie Arthaud (Lutte ouvrière), Emmanuel Macron (En marche !), François Fillon (Les Républicains), Benoît Hamon (Parti socialiste) et Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France).

Les autres candidats ont jusqu’au 17 mars pour recueillir les parrainages manquants et pouvoir prétendre à l’Elysée.

Publié le vendredi 10 mars 2017 à 9:51, modifications mardi 11 avril 2017 à 13:25

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet
Discuttez !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vu sur le web

Vers le top