Politique

Présidentielle 2017 : Un Français sur trois serait en accord avec les idées du Front National selon un dernier sondage

Marine Le Pen et le FN parviendront-ils à briser le plafond de verre électoral d'ici les deux tours de l'élection présidentielle ?

Un nouveau sondage pour la Sofres, publié mardi 07 mars, a confirmé l’ancrage du parti de Marine Le Pen auprès des électeurs français.

A moins de deux mois de l’élection présidentielle, un nouveau sondage Kantar Public Onepoint (Sofres) a été publié mardi comme le révèlent l’AFP et 7sur7.be. Ce baromètre a été réalisé pour le quotidien Le Monde et les rédactions de France Info.

Le rapport des électeurs français avec le Front National

33% des personnes interrogées affirment être « tout à fait d’accord » ou « assez d’accord » avec les idées du Front National. C’est deux points de plus qu’il y a un an. Concernant la place et les perspectives de ce parti dans la vie politique française, 38% des sondés estiment qu’il a « la capacité de participer à un gouvernement ».

54% considèrent que « c’est seulement un parti qui a vocation à rassembler les votes d’opposition ». 8% des personnes interrogées sont d’ailleurs restées sans opinion sur cette question.

Les citoyens face au vote Frontiste

Les citoyens français sondés ont été interrogés également sur leur attitude et leur rapport sur le vote pour le Front National. 12% des personnes questionnées affirment ne jamais avoir voté pour ce parti mais envisagent de le faire à l’avenir. Ce chiffre est ainsi en progression de trois points sur un an.

17% ont déjà voté pour le FN et envisagent de le faire à nouveau. On constate notamment une baisse de deux points pour cette catégorie par rapport à l’an dernier.

3% ont déjà voté pour le parti de Marine Le Pen mais n’envisagent pas de le faire à nouveau. Cet indicateur est en baisse de trois points. 5% des personnes interrogées indiquent être sans opinion sur cette question.

64% n’ont jamais voté pour le Front National et n’envisagent pas de le faire à l’avenir. Cette donnée est en hausse de deux points. Ce dernier élément contribue donc à la difficile équation du plafond de verre pour le parti du rassemblement bleu Marine. Cette « barrière électorale » devra d’ailleurs être impérativement brisée et ouverte dans le corps électoral français et auprès de nombreux citoyens pour que le FN puisse un jour espérer accéder au pouvoir à l’occasion de l’élection présidentielle française.

Les conditions de cette nouvelle enquête d’opinions

Cette étude a été réalisée en face-à-face, au domicile des personnes interrogées. L’enquête s’est déroulée du 23 au 27 février dernier. Un total de 1 006 personnes âgées de 18 ans et plus a été sondé. Les baromètres d’opinions donnent une indication à un instant précis sur l’état actuel des rapports de forces et des dynamiques lors de la réalisation de ces enquêtes.

Il est important de rappeler la volatilité des sondages. Ils sont une photographie à un instant précis de la campagne électorale. Ils représentent les intentions de vote des citoyens français si le vote avait lieu au moment de leurs publications dans la presse.

L’élection de Donald Trump aux Etats-Unis, le vote en faveur du Brexit en Grande-Bretagne et la montée du populisme en Allemagne ou dans les pays d’Europe de l’Est inquiètent de nombreux citoyens Français hostiles à l’arrivée au pouvoir de Marine Le Pen et du Front National.

Publié le jeudi 9 mars 2017 à 15:11, modifications jeudi 9 mars 2017 à 15:11

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !