Politique

Présidentielle 2017 : Alain Juppé sort de son silence

Alain Juppé à pris la parole à 10h30 ce lundi, alors même que François Fillon continue de marteler sa détermination à aller jusqu’au bout de sa campagne.

Poussé par de nombreux responsables de droite à reprendre le flambeau de sa famille politique pour la présidentielle, Alain Juppé est sorti de son silence ce lundi 6 mars depuis la mairie de Bordeaux.

En effet, il faisait plus que jamais figure de recours. Cependant, Alain Juppé ne sera pas candidat à l’élection présidentielle. Il l’a fermement confirmé.

Or, l’annonce de la conférence de presse du maire de Bordeaux a pris ses propres soutiens de court. En effet, il semble que personne dans l’entourage politique du maire d’Alain Juppé n’avait été prévenu de cette prise de parole. Cette dernière ayant eu lieu avant même que le comité politique des Républicains ne se réunisse ce lundi à 18 heures.

« Pour moi il est trop tard »

Ainsi, l’ancien premier ministre de Jacques Chirac a dévoilé ses intentions :

Les Français veulent un renouvellement. Je ne l’incarne pas.

A-t-il débuté.

Je le répète pour moi il est trop tard. Mais il n’est pas trop tard pour la France, il n’est jamais trop tard pour la France. Le pays traverse une crise de confiance mais a aussi une capacité de rebonds.

Alain Juppé a évoqué les appels qui lui ont été adressés et les nombreux soutiens qu’il a reçus parmi les élus de droite :

Ils m’ont fait hésiter. Et j’ai réfléchi.

A-t-il dit d’un ton grave, en mettant l’accent sur « le rassemblement ».

Pourtant, il a rejeté toute candidature à l’élection présidentielle.

Je confirme, une bonne fois pour toute : je ne serai pas candidat à la présidence de la République.

Enfin, en terminant sa déclaration, Alain Juppé a dit qu’il se tenait à disposition pour dialoguer avec Nicolas Sarkozy et François Fillon.

Publié le lundi 6 mars 2017 à 11:08, modifications lundi 6 mars 2017 à 11:08

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !