Politique

Perquisitions à La France Insoumise : Les Français choqués par le comportement de Jean-Luc Mélenchon

Dans un sondage Elabe, près de deux Français sur trois disent avoir été « choqués » par l’attitude de Jean-Luc Mélenchon lors des perquisitions visant La France Insoumise, son parti.

Après sa grosse colère contre les perquisitions, Jean-Luc Mélenchon dégringole dans les sondages. En effet, selon une enquête Elabe, publiée mercredi 24 octobre, près de deux Français sur trois (64%) ont été « choqués » par son comportement et celle de ses proches lors des perquisitions ordonnées au domicile de Jean-Luc Mélenchon et au siège de la France Insoumise.

Son électorat divisé en deux

Cette enquête d’opinion a été réalisée pour BFMTV, les 23 et 24 octobre auprès d’un échantillon représentatif de la population française en âge de voter, selon la méthode des quotas. La question exacte posée aux sondés était :

Vous personnellement, avez vous été choqué ou pas choqué par le comportement de Jean-Luc Mélenchon et de ses proches lors des perquisitions ?

Dans le détail :

  • 35% des sondés se disent très choqués,
  • 29% assez choqués,
  • 21% pas vraiment choqués
  • Et 9% pas du tout.

Ainsi, parmi ceux qui ont voté pour Jean-Luc Mélenchon au premier tour de la présidentielle de 2017, ils sont près de la moitié (49%) à se dire choqués (10% très choqués, 39% assez choqués). Or, 47% de cet électorat n’est pas choqué : 34% pas vraiment choqué, 13% pas du tout choqué).

Un impact négatif sur son image

Depuis la vidéo dans laquelle le leader de la France insoumise a filmé la perquisition dans son appartement le mardi 16 octobre dernier, les séquences médiatiques et politiques se sont succédées sans interruption et avec une violence rare. En effet, la vive réaction de Jean-Luc Mélenchon à l’égard des représentants de l’ordre et de la justice puis des journalistes ne cesse de faire polémique.

Ainsi, à la question de savoir si le comportement de Jean-Luc Mélenchon « impacte négativement » son image de chef de parti, 70% des sondés répondent que les images montrant l’ex-candidat à la présidentielle hurlant sur des policiers et poussant un policier et un procureur ont affecté négativement son image. Ils sont 22% à dire que son comportement n’a pas eu d’impact. Et 7% à en attendre un impact positif. Au sein de l’électorat de Jean-Luc Mélenchon, 60% jugent que son attitude a un impact négatif sur son image. Et 26% à juger que la polémique n’aura pas d’impact sur son image.

Enfin, dans un autre sondage, dont les résultats ont été dévoilés dans le baromètre Ipsos-Le Point, mercredi 24 octobre,  le président du groupe LFI à l’Assemblée nationale semble payer, par sa popularité, ce que les Français jugeraient donc comme un excès de sa part. En effet, Jean-Luc Mélenchon voit sa cote de popularité baisser de 7 points à 23% d’avis favorables.

Publié le jeudi 25 octobre 2018 à 8:35, modifications jeudi 25 octobre 2018 à 8:35

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !