Politique

Penelope Gate : Nouveaux rebondissements dans l’affaire des emplois fictifs

Le Canard enchaîné a diffusé de nouvelles informations dans le Penelope Gate. La femme de François Fillon aurait perçu plus de 900.000 euros comme assistante parlementaire ainsi qu’à La Revue des Deux Mondes.

Le Canard enchaîné a fait de nouvelles révélations sur le Penelope Gate dans son édition de mercredi 1er février. En effet, le journal satyrique fait désormais état de près de 900 000 euros perçus par Penelope Fillon comme assistante parlementaire ainsi qu’à la Revue des Deux Mondes. S’ajoutent plus 84 000 euros perçus par deux des enfants du candidat de la droite.

Cette annonce vient s’ajouter à la perquisition de près de six heures dans le bureau de François Fillon à l’Assemblée nationale.

Une journaliste de l’AFP a vu en fin d’après-midi trois enquêteurs s’engouffrer dans une voiture avec des piles de documents.

831 440 euros bruts dès 1988

Après avoir évoqué la somme de 500 000 euros brut la semaine dernière, Le Canard enchaîné chiffre, à présent, à 831 440 euros bruts la somme perçue par Penelope Fillon comme assistante parlementaire de son mari ou de son suppléant Marc Joulaud. Et ce dès 1988 (et non à partir de 1998 comme le journal l’écrivait la semaine dernière).

Quant aux revenus perçus par deux des enfants du candidat à l’élection présidentielle pour des missions dont leur père a lui-même révélé l’existence, l’hebdomadaire les chiffre à 84 000 euros. 57 084 euros bruts perçus par Marie Fillon et 26 651 euros par Charles Fillon, eux-aussi comme assistants parlementaires.

François Fillon et son épouse avaient été entendus, séparément, ce lundi 30 janvier à Versailles par les policiers de l’office central de lutte contre la corruption et les infractions financières (OCLCIFF).

Ces derniers cherchent à déterminer si Penelope Fillon a effectivement exercé une activité. Et ce pendant les années où elle a été rémunérée en tant qu’assistante parlementaire. Or, d’après Le Parisien/Aujourd’hui en France, elle ne possédait ni badge ni boîte mail à son nom à l’Assemblée nationale.

François Fillon dénonce une calomnie très professionnelle

Depuis une semaine, le candidat se défend avec force. Pourtant un récent sondage selon Elabe pour BFMTV, plus de trois Français sur quatre (76%) ne sont pas convaincus par sa défense et ses arguments (41% chez les sympathisants Les Républicains).

Dimanche dernier, en meeting à la Villette, il avait assuré n’avoir avec son épouse « rien à cacher ». Il avait également affirmé posséder un « seul compte en banque, au Crédit agricole de Sablé ».

Une autre affirmation battue en brèche par Le Canard enchaîné et confirmée par plusieurs parlementaires.

Après cette annonce, François Fillon, en meeting devant l’Electronic Business Group à Paris, s’est déclaré victime de calomnie très professionnelle  :

À ma connaissance, dans l’histoire de la Ve République, cette situation ne s’est jamais produite. Jamais à moins de trois mois d’une élection présidentielle. Une opération d’une telle ampleur et aussi professionnelle n’a été montée que pour essayer d’éliminer un candidat. Autrement que par la voie démocratique.

 

Publié le mercredi 1 février 2017 à 8:52, modifications mercredi 1 février 2017 à 8:45

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !