Politique

Penelope Gate : « Je n’ai jamais été l’assistante de mon mari »

Révélation faite en 2007

Dans un entretien vidéo accordé à un quotidien britannique en mai 2007 et dont Envoyé Spécial diffusera des extraits ce jeudi, Penelope Fillon confie n’avoir « jamais été l’assistante de son mari ».

Et un rebondissement de plus dans le Penelope Gate.

En effet, l’émission Envoyé Spécial diffusera ce jeudi 2 février à 20h50 sur France 2 un entretien vidéo dans lequel Penelope Fillon se confie.

Et le moins que l’on puisse dire c’est que ces révélations devraient faire grand bruit

« Peu à l’aise dans les allées du pouvoir »

Je n’ai jamais été son assistante ou quoi que ce soit de ce genre-là.

A-t-elle ainsi déclaré en 2007 à propos de son mari et d’ajouter :

Je ne me suis pas non plus occupée de sa communication.

Ainsi, l’épouse du candidat de droite s’était entretenue dans une conversation vidéo avec le Sunday Telegraph quelques jours après la nomination de François Fillon comme Premier ministre.

Le journal britannique s’était à l’époque intéressé à la nouvelle vie de leur compatriote à Matignon.

Or, l’interview a été réalisée en 2007, soit 4 voire 6 ans après la période où l’épouse du candidat aurait été assistante parlementaire.

Dans la vidéo diffusée ce soir, qui n’est plus consultable aujourd’hui sur Internet, Penelope Fillon s’est dit « peu à l’aise dans les allées du pouvoir ». De plus, elle a précisé qu’elle étudiait Shakespeare :

J’ai réalisé que mes enfants me connaissaient, mais seulement en tant que mère. (…) Je me suis donc dit : Je ne suis pas stupide. Cela va me permettre de travailler et de penser à nouveau.

Ces aveux viennent, à priori, corroborer les informations diffusées dans Le Canard enchaîné mercredi 25 janvier.

Alors, Penelope Fillon a-t-elle vraiment effectué les tâches pour lesquelles elle était rémunérée ?

Depuis ces révélations plusieurs témoignages, dont celui d’une ancienne collaboratrice du suppléant de François Fillon, remettent en cause cette version des faits.

La diffusion d’Envoyé Spécial vient donc mettre à mal une nouvelle fois la défense du candidat à l’élection présidentielle.

Une faille de plus dans la défense de François Fillon qui n’a de cesse de clamer que sa femme exerce le métier d’assistante parlementaire aux côtés de son mari puis de Marc Joulaud depuis une dizaine d’années.

L’ancien Premier ministre a également demandé aux parlementaires Les Républicains de «tenir 15 jours» encore derrière lui. De plus, il a exprimé clairement sa volonté de retourner sur le terrain pour fuir

L’atmosphère irrespirable créée par des médias qui instruisent mon procès à charge jour après jour».

Pendant ce temps, l’enquête préliminaire ouverte par le parquet financier se poursuit.

Les enquêteurs cherchent à déterminer si Penelope Fillon a effectivement exercé une activité pendant les années où elle a été rémunérée en tant qu’assistante parlementaire ou si son emploi était purement fictif.

Cependant, il s’agit d’une tâche difficile tant la réglementation concernant le métier de collaborateur parlementaire est trouble.

Publié le jeudi 2 février 2017 à 10:47, modifications jeudi 2 février 2017 à 10:21

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !