Politique

Penelope Gate : La une choc de Charlie Hebdo sur Penelope Fillon

L’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo s’est emparé à son tour, après le “Canard Enchaîné”, de l’affaire qui empoisonne la campagne électorale de François Fillon concernant les accusations d’emplois fictifs de sa femme en tant qu’assistante parlementaire et pour ses rémunérations à La Revue des deux mondes. La une de l’édition du mercredi 01er février de Charlie Hebdo risque de faire couler beaucoup d’encre et de provoquer de nombreux remous dans les rangs des Républicains.

Charlie Hebdo vient de marquer les esprits et avec beaucoup d’humour grâce à l’illustration affichée à la une de sa nouvelle édition du mercredi 01er février. L’hebdomadaire satirique, par le biais de son dessinateur Felix, a en effet décidé de faire figurer en couverture et de se consacrer à l’affaire qui secoue la classe politique et la droite française depuis une semaine : le Penelope Gate.

Charlie Hebdo : le nouveau Pif Gadget ?

L’hebdomadaire satirique a donc décidé d’offrir à ses lecteurs un masque de Penelope Fillon, qui figure sur la une de l’édition du mercredi 01er février. Le dessinateur Félix a eu une inspiration lumineuse cette semaine. Il a ainsi dessiné le visage de l’épouse de François Fillon avec des bordures comme pour un masque de carnaval à découper et à utiliser pour une soirée déguisée. La légende du dessin ne tient pas compte de la ligne de défense de François Fillon et de sa compagne. Selon le journal Charlie Hebdo, ce masque en couverture permet de :

gagne(r) 500 000 euros… à ne rien faire.

L’hebdomadaire a ainsi devancé les magasins de farces et attrapes qui vendent des répliques de masques de nombreuses personnalités politiques : Donald Trump, Barack Obama, DSK, Nicolas Sarkozy ou François Hollande.

Penelope Gate : Bas les masques selon l’éditorialiste Riss

Riss, l’un des rescapés des effroyables attentats de janvier 2015, a publié dans ce numéro un éditorial percutant sur cette affaire d’emplois présumés fictifs, qui écorne l’image de François Fillon, le candidat de la transparence à l’élection présidentielle. Selon Riss, le député de Paris :

devait être le champion de cette élection présidentielle. En quelques semaines, il en est devenu le croupion. Sa femme est soupçonnée d’avoir touché près de 500 000 euros d’argent public pour des activités qu’elle n’aurait pas réalisées. Les enquêtes en cours diront si ces accusations étaient fondées ou non. Mais le présent indique que l’avenir de Fillon appartient peut-être déjà au passé.

Riss dresse un constat amer, non sans humour, sur toute cette affaire et sur les sommes touchées par Penelope Fillon :

Fillon est décevant. Si lui et sa femme avaient renoncé à ces 500 000 euros ridicules, ils auraient été moins riches. Mais ils auraient pu faire de la politique l’esprit tranquille. Comment espérer faire de la politique et de l’argent en même temps sans se faire pincer un jour ? Il y a des politiques qui croient vraiment aux miracles. C’est peut-être cela qui reste de chrétien chez Fillon.

La nouvelle salve d’éléments dévoilés par Le Canard Enchaîné

La rédaction du Canard Enchaîné vient également de publier de nouvelles révélations.  L’édition du mercredi 01er févier n’épargne donc pas le couple Fillon. L’affaire des emplois présumés fictifs de Penelope Fillon est à nouveau au cœur de la sphère médiatique. L’hebdomadaire, à l’origine des révélations fracassantes dans l’affaire du Penelope Gate, avait évoqué la somme de 500 000 euros perçue par Penelope Fillon pour son emploi présumé fictif d’attachée parlementaire auprès de son époux. Après un travail journalistique approfondi, le journal satirique révèle cette semaine que Penelope Fillon aurait obtenu en réalité 831 440 euros bruts. Ce montant affiné concerne la période durant laquelle Penelope Fillon était prétendument assistante parlementaire de François Fillon et de son suppléant Marc Jouland.

La défense de François Fillon

François Fillon et son épouse espèrent que l’enquête puisse avancer rapidement. Ils souhaitent que toute la lumière soit faite dans cette affaire. François Fillon a évoqué ce mardi 31 janvier, une opération « professionnelle » de « calomnie » dont l’objectif est d’essayer :

d’éliminer un candidat autrement que par la voie démocratique.

François Fillon pourrait porter plainte contre Charlie Hebdo et le Canard Enchaîné dans les jours et les semaines à venir comme il l’avait évoqué lors de son intervention sur le plateau du journal de 20h de TF1 le jeudi 26 janvier.

Un plan B à droite pour l’élection présidentielle ?

Le parti Les Républicains et de nombreux députés de droite songeraient déjà à une éventuelle solution d’urgence pour remplacer François Fillon en cas d’une mise en examen du couple Fillon. Un plan B pourrait donc être envisagé. Un nouveau candidat serait alors désigné en interne.  Le grand retour d’un des participants de la primaire comme Nicolas Sarkozy ou Alain Juppé se murmure déjà. Les deux principaux intéressés ne semblent pourtant pas prêts à relever ce défi de taille. La campagne électorale de la droite risque de s’enliser suite à cette polémique. Emmanuel Macron et Marine Le Pen disposent d’un boulevard pour atteindre le second tour de l’élection présidentielle.

 

Publié le mercredi 1 février 2017 à 18:49, modifications mercredi 1 février 2017 à 18:49

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

2 Commentaires