Politique

Parti socialiste : Qui sont les candidats à l’élection du Premier secrétaire ?

Finalement, ni Delphine Batho ni Julien Dray ne pourront tenter de succéder à Jean-Christophe Cambadélis à la tête du Parti socialiste

Quatre hommes sont officiellement candidats au poste de Premier secrétaire du Parti socialiste. Julien Dray n’a finalement pas présenté de candidature. Et celle de Delphine Batho a été rejetée.

Le Conseil national du parti s’est réuni ce samedi 27 janvier dans l’après-midi à partir de 14 heures à la Maison de la Chimie à Paris. La liste des candidats autorisés à concourir a été proclamée par le coordinateur du parti, Rachid Temal. Afin d’être retenu, seize membres du Conseil national devaient leur apporter leur signature. Deux candidatures, celles de la députée des Deux-Sèvres Delphine Batho et de Myriam Petit, une militante, ont été rejetées faute d’avoir recueilli les parrainages suffisants.

Aucune femme

Ainsi, Stéphane Le Foll, Olivier Faure, Luc Carvounas et Emmanuel Maurel, sont officiellement en lice pour le poste de Premier secrétaire du Parti socialiste.

Finalement, après avoir soufflé le chaud et le froid, Julien Dray n’a pas présenté sa candidature.

Le président du groupe PS à l’Assemblée nationale, Olivier Faure, a réussi à rallier à lui un large cercle.

Vous allez voir on va vous surprendre. On va vous montrer que le PS est vivant.

A-t-il lancé à la presse.

Il affrontera l’ancien ministre Stéphane Le Foll. Celui-ci a l’avantage de l’expérience lors du quinquennat de François Hollande.

Je crois que les militants qui sont encore au PS aujourd’hui partagent aussi ces valeurs.

A expliqué le député de la Sarthe.

Toutefois, Luc Carvounas, lui aussi député, espère bousculer ce duel. Le candidat est arrivé samedi au bras de son mari et a loué «une gauche arc-en-ciel». Sa formule pour évoquer l’union de la gauche, pour laquelle il plaide :

Je veux mettre les mains dans le cambouis, ramasser le drapeau qui est à terre.

A-t-il insisté, précisant qu’il a obtenu le soutien de plusieurs proches de Benoît Hamon, dont Régis Juanico.

Quant à Emmanuel Maurel, représentant de longue date de l’aile gauche du PS, il s’est défendu :

Je veux réancrer le PS à gauche et je pense être crédible pour le faire.

Faisant ainsi référence au passé de vallsiste de Luc Carvounas.

Moi je ne suis pas Macron-compatible, pas Macron-débauchable, pas Macron-débiteur.

A-t-il poursuivi, manière de critiquer Stéphane Le Foll qui n’avait pas de candidat LREM face à lui lors des dernières législatives et Olivier Faure qui a vu un de ses amis, Olivier Dussopt, être appelé au gouvernement.

Le congrès du Parti socialiste les 7 et 8 avril

Les adhérents, qui seraient environ 100.000, voteront une première fois le 15 mars. Les deux textes d’orientation arrivés en tête seront ensuite départagés le 29 mars. Toutefois, des fusions pourront effectivement être réalisées avant ce second tour.

Ensuite, les 7 et 8 avril prochain, le Parti socialiste tiendra un Congrès à Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis. Les instances nationales du parti y seront désignées. Le PS prévoit notamment la rédaction d’une « adresse aux Français » lors de l’événement.

Publié le dimanche 28 janvier 2018 à 11:21, modifications dimanche 28 janvier 2018 à 11:22

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct