Politique

Pour Nicolas Sarkozy, François Hollande “paye le prix de ses mensonges”

Nicolas Sarkozy était l’invité d’Europe 1 ce matin. L’ancien président de la République a été interrogé sur les sujets du moment en France. Il a profité de son passage à la radio pour tacler l’actuel chef de l’Etat, François Hollande.

Jeudi 09 juin, Nicolas Sarkozy était interrogé sur Europe 1 sur les conflits sociaux qui durent depuis des mois en France. L’ancien président a sévèrement taclé le gouvernement et les syndicats. Le patron des Républicain reproche au gouvernement actuel “un manque d’autorité”. Il s’est exprimé sur les contestations en France qui opposent les syndicats au gouvernement qui veut imposer la Loi Travail :

Cette grève est un scandale. Les Français ont été durement touché par les inondations, attendent l’Euro, et voilà que la CGT et d’autres syndicats décident de bloquer le pays pour des raisons corporatistes.

Il revient sur le cas précis de la SNCF, puisqu’en effet, le gouvernement est en pleines négociations avec les syndicats, mais sans le président de l’entreprise publique, Guillaume Pepy.

On sacrifie la SNCF. La réforme qui était prévue a été jetée aux orties pour le seul fait de donner des gages à la CGT afin de faire passer la loi El Khomri dans laquelle il n’y a rien.

Concernant la loi Travail, selon lui, l’article 2 est dans la bonne direction mais que cela ne permettra pas de “résoudre la rigidité du droit de travail.” Il s’en prend également au mouvement Nuit Debout.

On ne peut pas laisser un pays bloqué. Je ne comprends pas pourquoi les gens occupent la place de la République, ils sont debouts la nuit, couchés le jour. Il y a une perte d’autorité.

Pour l’ancien chef d’état, la situation de la France serait la conséquence de la campagne mensongère de François Hollande pendant les élections présidentielles de 2012.

François Hollande paye le prix du mensonge. Mettez-vous à la place des gens de la CGT. Avec enthousiasme, ils ont appelé à voter pour monsieur Hollande. A aucun moment, il leur a dit qu’il réformerait le droit du travail, jamais. Donc ils ont l’impression d’avoir été bernés.

Contrairement aux récentes déclarations de François Hollande qui considère que la France va beaucoup mieux, Nicolas Sarkozy, lui, pense que la France ne va pas mieux.

C’est un mensonge de plus. Sur l’ensemble du quinquennat, la France a fait en terme de chômage et de déficit moins bien que l’ensemble des pays européens. Pendant les cinq ans de mon quinquennat, on a fait mieux en terme de chômage, de déficit, de dette que la moyenne des pays européens.

Reste à savoir si François Hollande répondra aux récentes attaques de son adversaire.

Publié le jeudi 9 juin 2016 à 16:34, modifications jeudi 9 juin 2016 à 16:16

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !