Politique

“Nègre de merde”… Les insultes racistes de Davy Rodriguez, l’assistant de Marine Le Pen

Après ses propos, Davy Rodriguez a été suspendu par le Front National. Il parle

En plein congrès du Front National, c’est une polémique qui n’était pas au programme des festivités. Davy Rodriguez, directeur adjoint du Front National de la jeunesse (FNJ) et assistant parlementaire de Marine Le Pen et Sébastien Chenu, a été filmé en train de proférer des insultes racistes.

“Sale nègre de merde”, “singe”, “sale noir”

Steve Bannon, l’ancien conseiller de Donald Trump, leur a pourtant dit d’assumer. Qu’ils étaient du “bon côté de l’histoire”. Mais, il faut croire qu’en pleine opération dédiabolisation et alors que le Front National va changer de nom, c’était “too much”. Très vite Davy Rodriguez a donc été suspendu du parti à titre provisoire.

Mais que s’est-il passé ? Tout part d’une vidéo diffusée sur Twitter où on l’entend lancer une insulte raciste : “espèce de nègre de merde” dans le bar lillois La Plage. Selon nos confrères de Buzzfeed, l’homme serait le vigile du bar. Celui-ci affirme avoir été traité de “sale noir” et de “singe”.

On ignore qui a posté la vidéo la première fois, mais celle-ci a été supprimée puis re-postée par de nombreux utilisateurs sur Facebook mais aussi sur Twitter. On peut le voir dans le reste de la vidéo alors qu’un proche lui demande en essayant de le calmer :  “Tu crois que Marine  et Sébatien aimeraient te voir comme ça ?” Mais, Davy Rodriguez visiblement très énervé ne se calme pas.

Il nie les propos

Joint par nos confrères ce matin, il nie avoir tenu les propos que l’on peut voir sur la vidéo. S’il reconnaît un accès de colère, la vidéo serait un “pur montage” et une “cabale politique”. Il explique aussi avoir vécu toute sa vie dans des quartiers populaires et connaître “beaucoup de gens de l’immigration africaine” sans jamais avoir tenu de tels propos. Des propos sans doute approuvés par Nadine Morano qui se défendait de racisme en parlant de son amie noire.

Toutefois, les choses s’annoncent compliquées pour Davy Rodriguez. Au-delà de sa suspension, plusieurs membres importants du FN ont déjà réagi. Gilbert Collard s’est ainsi dit “malade” et “attendre des sanctions fermes”.  Le président du FNJ, Gaëtan Dussausaye a lui indiqué qu’une réunion se tiendrait rapidement pour réfléchir aux suites à donner.

Publié le dimanche 11 mars 2018 à 18:01, modifications dimanche 11 mars 2018 à 18:01

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !