Politique

Législatives 2017 : NKM hospitalisée après avoir été agressée par un passant

Nathalie Kosciusko-Morizet, la candidate Les Républicains dans la 2ème circonscription de Paris, a perdu connaissance après une altercation avec un homme sur un marché du Vème arrondissement.

Selon une information du Parisien, Nathalie Kosciusko-Morizet a fait un malaise jeudi 15 juin dans la matinée après une altercation avec un passant.

En effet, la candidate Les Républicains aux législatives à Paris, est tombée et a perdu connaissance plusieurs minutes, alors qu’elle était en campagne sur un marché dans le Ve arrondissement.

« Bobo de merde »

Ainsi, l’ancienne ministre, en ballottage défavorable face à un candidat la République En Marche !, distribuait des tracts sur le marché de la place Maubert. Peu avant 11 heures, un homme d’une cinquantaine d’années les lui a pris pour les lui envoyer au visage, la traitant notamment de « bobo de merde ».

D’après Le Monde, après l’agression, l’homme est parti en courant vers la bouche de métro la plus proche.

C’est votre faute si on a Hidalgo aujourd’hui comme maire à Paris.

Lui aurait-il lancé, avant d’ajouter :

Retournez dans l’Essonne !

C’est alors que Nathalie Kosciusko-Morizet, déséquilibrée, a chuté sur le sol et perdu connaissance durant plusieurs minutes, sous une forte chaleur.

Les pompiers sont intervenus rapidement après l’agression. Finalement, Nathalie Kosciusko-Morizet a repris connaissance.

Se tenant la tête, elle a été conduite à l’hôpital Cochin, où elle passe actuellement des examens médicaux.

Suite à cette agression, le parquet de Paris a ouvert une enquête pour « violences volontaires ».

Cette enquête a été confiée au 3ème district de police judiciaire de Paris et aucun suspect n’a encore été interpellé. L’agresseur présumé de NKM n’a, pour l’heure, pas été appréhendé.

Soutien de la classe politique

Le premier ministre, Édouard Philippe, a rendu visite à la candidate à l’hôpital Cochin. Par ailleurs, il a posté sur son compte Twitter :

La maire de PS, Anne Hidalgo, a réagi sur Twitter en condamnant « avec la plus grande fermeté cette agression ».

Quant à son adversaire REM, Gilles Le Gendre, il a décidé de suspendre sa campagne :

 

Publié le jeudi 15 juin 2017 à 14:16, modifications jeudi 15 juin 2017 à 19:05

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !