Politique

Najat Vallaud-Belkacem moquée à cause de son orthographe !

La ministre de l’Éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem a été la cible de critiques sur les réseaux sociaux après avoir une nouvelle fois fait une faute d’orthographe.

Vendredi 13 janvier Najat Vallaud-Belkacem s’est rendue en Corrèze. Venue visiter l’École de Gendarmerie de Tulle, la ministre de l’Éducation nationale a laissé un mot sur le livre d’or de l’établissement. Malheureusement pour elle, sa « coquille » n’est pas passée inaperçue et a été immortalisée par La Montagne.

A toutes les équipes de l’école de gendarmerie de Tulle, mille mercis pour votre engagement aux côtés de nos personnels de l’Éducation. Votre expertise, votre professionalisme (sic) impressionnant nous sont plus que précieux. Amitiés, Najat Vallaud-Belkacem.

La ministre de l’Éducation nationale a oublié un « n » à professionnalisme ce qui a été l’occasion pour les internautes de remettre en cause le sien.

Najat Vallaud-Belkacem et l’orthographe

Comme est venu le souligner un internaute, ce n’est pas la première fois que Najat Vallaud-Belkacem éprouve des difficultés avec l’orthographe. C’est à travers un tweet compilant plusieurs de ses bourdes qu’elle a été pointée du doigt. On peut y voir la femme politique évoquer le PSG qui a fait « rêvé » au lieu de « rêver ». Nous pouvons également remarquer qu’elle ne sait pas distinguer « tâche » de « tache » et qu’une demi-journée s’écrit, selon elle, « demie-journée ».

D’autres internautes sont alors revenus sur la polémique de la réforme de l’orthographe.

Cependant, Najat Vallaud-Belkacem n’est en aucun cas responsable de la rectification d’environ 2 400 mots depuis septembre 2016. C’est bien évidemment l’Académie française qui a été à l’origine de ces changements en approuvant les rectifications apportées par le conseil supérieur de la langue française en 1990.

Publié le mardi 17 janvier 2017 à 15:01, modifications mardi 17 janvier 2017 à 14:15

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !