Politique

Marion Maréchal-Le Pen se retire de la vie politique

Marion Maréchal-Le Pen a annoncé qu’elle quittait ses mandats politiques. La députée du Vaucluse ne se représentera pas aux élections législatives de juin.

Séisme au sein du Front national! En effet, Marion Maréchal-Le Pen a annoncé dans un courrier adressé à Vaucluse-Matin et au Dauphiné Libéré sa décision de ne pas représenter sa candidature aux législatives en juin.

De plus, comme l’a révélé Libération, elle va également abandonner la présidence du groupe Front national au sein du conseil régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur.

La jeune élue a notifié sa décision de se retirer de la scène politique ce mardi 9 mai à Marine Le Pen.

Pourtant, ce choix n’est pas une surprise au sein du parti d’extrême droite, au sein duquel la députée du Vaucluse n’a pas caché une certaine lassitude depuis plusieurs mois. Notamment, depuis les élections régionales de 2015.

En effet, à 27 ans, la benjamine de l’Assemblée national a justifié d’abord ce choix par sa volonté de consacrer plus de temps à sa fille, née en 2014.

J’ai beaucoup manqué à ma petite fille dans ses premières années si précieuses. Elle m’a aussi terriblement manquée. Il est essentiel que je puisse lui consacrer plus de temps.

Cependant, elle a également avancé sa volonté de « faire autre chose » que de la politique.

J’aime le monde de l’entreprise. Je n’ai jamais cessé de le défendre durant mon mandat et j’aspire aujourd’hui à y travailler

A expliqué celle qui incarne au sein du parti une ligne économique plus libérale que celle prônée par sa tante, Marine Le Pen.

Des désaccords au sein du Front national

Cependant, Marion Maréchal-Le Pen ne parvenait plus à cacher sa lassitude quant aux relations compliquées au sein du Front national.

Ainsi, ses nombreux désaccords avec Marine Le Pen ont été, à maintes reprises, étalés sur la place publique. La présidente du parti ne manquant jamais de la recadrer dans les médias.

En outre, la jeune élue entretient des relations tendues avec Florian Philippot.

En effet, partisane d’une ligne politique particulièrement axée sur les sujets identitaires et sociétaux proches des fondamentaux du parti, elle n’a pas caché son opposition face aux cadres qui font la part belle à la sortie de la zone euro et de l’Union européenne.

Or, à l’aube d’une nouvelle ère du Front national, Marion Maréchal-Le Pen était pressentie pour prendre encore plus d’importance au sein du parti.

S’il n’y a pas une raison gravissime à cette décision, je considère que c’est une désertion

A pour sa part réagi Jean-Marie Le Pen, visiblement très déçu par ce choix.

Si elle se retire de la ligne de combat maintenant, cela me désole.

A-t-il déclaré dans un entretien au Figaro.

Néanmoins, Marion Maréchal-Le Pen n’entend pas tourner une page définitive sur la politique.

Je ne renonce pas définitivement au combat politique.

A-t-elle écrit dans son courrier en concluant :

J’ai l’amour de mon pays chevillé au cœur et je ne pourrai jamais rester indifférente aux souffrances de mes compatriotes.

Publié le mercredi 10 mai 2017 à 9:56, modifications mercredi 10 mai 2017 à 10:17

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !