Politique

Quand Marion Maréchal-Le Pen se paye son grand-père…

Dans les colonnes du journal Le Parisien, la députée FN Marion Maréchal-Le Pen a vivement critiqué les « calculs politiciens » de son grand-père, Jean-Marie Le Pen, après que ce dernier ait annoncé son intention de vouloir investir des candidats aux législatives de 2017.

Il y a encore quelques mois, ces deux-là ne cessaient de s’envoyer des fleurs par médias interposés. Depuis, la situation s’est quelque peu inversée, Jean-Marie Le Pen ayant visiblement bien du mal à reconquérir sa place au sein du Front National après son éviction le 20 août 2015.

Ainsi, après avoir annoncé son intention de vouloir investir des candidats aux législatives de 2017 sur son site internet, le 25 août dernier, Jean-Marie Le Pen s’est attiré les foudres de sa petite-fille, Marion Maréchal-Le Pen qui, dans les colonnes du Parisien paru mardi 6 septembre, confie sans détour :

Ce n’est pas son rôle et c’est un peu dommage qu’il se perde dans des calculs politiciens qui n’ont pas beaucoup d’avenir. Ce n’est pas à la mesure de l’homme.

Ajoutant « regretter » la démarche de son grand-père, la jeune députée du Vaucluse semble donc à son tour instaurer une ligne de démarcation avec celui qui a co-fondé le Front National au début des années 70.

Une chose est sûre : chez les Le Pen, Jean-Marie semble plus que jamais isolé à l’approche de plusieurs échéances électorales d’importance.

Publié le mercredi 7 septembre 2016 à 10:33, modifications mercredi 7 septembre 2016 à 7:16

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !