Politique

Marion Maréchal-Le Pen invite Karim Benzema à jouer pour « son pays », l’Algérie, « s’il n’est pas content »

Les récents propos tenus par Karim Benzema n’ont pas plu à Marion Maréchal-Le Pen (comme l’on pouvait s’en douter). Selon le footballeur, s’il n’était pas présent en équipe de France pour l’Euro 2016 c’est parce que Didier Deschamps aurait « cédé à une partie raciste de la France ». Ne faisant ni une, ni deux, l’élue frontiste s’est exprimée sur Twitter sur cette réaction de l’attaquant du Real.

Si Didier Deschamps a préféré botter en touche suite aux déclarations de l’attaquant français, en avouant ne pas vouloir entrer dans ce débat, Marion Maréchal-Le Pen y est allée de son commentaire.

Ce mercredi 1er juin, la députée FN du Vaucluse a pris position contre Karim Benzema. Selon elle, l’attitude du footballeur est « indigne » car il cracherait sur le pays lui ayant permis de devenir multimillionnaire.

Citant dans son second tweet des déclarations datant de 2006, Marion Maréchal-Le Pen n’hésite pas à les sortir de leur contexte pour attaquer le footballeur. Karim Benzema déclarait à l’époque au micro de RMC :

L’Algérie, c’est le pays de mes parents, c’est dans le cœur. Maintenant c’est vrai que sportivement, je jouerai en équipe de France. Je serai là toujours présent pour l’équipe de France. […] L’Algérie, voilà, c’est mon pays, mes parents viennent de là-bas. La France c’est plutôt sportif.

Ce que l’élue frontiste oublie de préciser, c’est qu’en 2006, Karim Benzema, alors joueur de l’Olympique lyonnais et qui a la double nationalité franco-algérienne, est courtisé par la fédération algérienne. Il préférera néanmoins porter le maillot français.

C’est donc seulement et uniquement pour justifier son choix que le footballeur déclarait que l’Algérie était le pays de ses parents et donc aussi un peu le sien.

Pour sûr que l’élue FN aime moins rappeler que Karim Benzema a également déclaré :

C’est un rêve pour moi de jouer pour l’équipe de France.

En espérant que cette polémique ne perturbe pas le jeu des Bleus (que Raymond Domenech avoue ne pas supporter) lors de la compétition qui débutera le 10 juin prochain.

Publié le vendredi 3 juin 2016 à 15:35, modifications vendredi 3 juin 2016 à 12:11

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

2 Commentaires