Politique

Marine Le Pen s’affiche à la Trump Tower à New York

La présidente du Front National, Marine Le Pen a été vue au QG de Donald Trump à New York… Ce qui n’a pas manqué de susciter de nombreuses interrogations.

Marine Le Pen a fait une apparition surprise jeudi 11 janvier à la Trump Tower . Elle n’y a pourtant pas rencontré le président élu américain, ni aucun membre de son équipe, révèle l’Agence France Presse.

La candidate du FN à la présidentielle incarne la tendance populiste en France, à l’instar du 45e président des Etats-Unis. Elle avait d’ailleurs été l’une des premières personnalités politiques étrangères à féliciter Donald Trump pour son élection en novembre dernier. Elle avait aussi assuré à cette même période que Donald Trump avait son numéro de téléphone et qu’ils avaient “des connaissances en commun depuis longtemps”.

Marine Le Pen a été prise en photo par un journaliste du HuffPost américain ce jeudi. La leader d’extrême-droite prenait un café au Trump Ice Cream Parlor, un café situé au rez-de-chaussée de la Trump Tower. Elle était attablée avec trois hommes, dont son compagnon Louis Aliot, vice-président du FN. Egalement autour de la table, l’un des principaux contacts du FN à New York, Guido Lombardi.

La présidente du FN a laissé planer le doute à son arrivée à la tour sur la 5e Avenue. Elle a en effet refusé de dire si elle était venue rencontrer Donald Trump ou des membres de son équipe.

Cependant, Hope Hicks, une porte-parole de Donald Trump, a précisé à l’AFP que Marine Le Pen ne devait rencontrer personne de l’équipe Trump.

Mais alors que venait faire Marine Le Pen dans ce temple du pouvoir ?

Certes, le milliardaire habite et travaille dans les étages de la tour. Mais le bâtiment reste ouvert au public depuis son élection. Ainsi, tout un chacun peut y entrer, à condition de se soumettre aux fouilles de sac imposées par les forces de l’ordre.

La raison de sa visite pourrait être plus simple : son contact Guido Lombardi. Celui-ci s’est impliqué dans la campagne de l’homme d’affaires américain, et habite dans l’un des appartements de la Trump Tower.

On pourrait également soupçonner un “coup de communication” de la part de la candidate à la présidentielle.

Le directeur de campagne de Marine Le Pen, David Rachline, avait indiqué sur RMC  et BFMTV qu’elle était partie en “déplacement privé”, non politique, à New York. Il n’avait donné aucun détail sur son programme. Si ce n’est qu’il avait écarté toute rencontre avec le président américain.

Un autre candidat à la présidentielle française, Emmanuel Macron, s’était rendu à New York en décembre. Mais sa visite avait été annoncée. Et il avait clairement expliqué le but de ce séjour. Il était venu à la fois pour se présenter à la communauté française de New York lors d’interventions publiques, et pour des rencontres destinées à lever des fonds.

Publié le vendredi 13 janvier 2017 à 9:01, modifications vendredi 13 janvier 2017 à 9:01

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !