Politique

Marine Le Pen reçoit le soutien de l’ancien leader du… Ku Klux Klan

Voilà ce que l’on appelle un soutien pour le moins encombrant. Et pour cause, Marine Le Pen, candidate à la présidentielle de 2017, s’est récemment vue attribuer bien des louanges de la part de David Duke, ancien leader du sulfureux Ku Klux Klan. Un soutien sans faille que la numéro un du FN a préféré ne pas commenter…

Ce n’est un secret pour personne : une élection présidentielle repose avant tout sur des soutiens. Et bien que certains soient particulièrement bienvenus, d’autres, en revanche, sont pour le moins redoutés. C’est aujourd’hui le cas de Marine Le Pen, qui se voit désormais soutenue par l’ancien leader du Ku Klux Klan !

En effet, comme le rapporte le site de LCI, la candidate frontiste a récemment été couverte d’éloges par David Duke. Interrogé sur Twitter, cette ancienne figure emblématique du « KKK » – dans les années 70 – a notamment déclaré :

Son père est un grand homme, un vrai patriote. Il a élevé une femme forte et intelligente qui comprend comment se joue la politique au XXIe siècle.

Et ce n’est pas tout. Visiblement conquis par la fille de Jean-Marie Le Pen, David Duke s’en fendu, le 22 février, d’une photo représentant la présidente du FN en Jeanne D’Arc :

Marine Le Pen a préféré ne pas commenter ces propos aussi élogieux que gênants.

UN SOUTIEN REFUSÉ PAR DONALD TRUMP

Une chose est sûre : tout homme ou femme politique se passerait bien d’un tel soutien. Et pour cause, alors que David Duke avait publiquement louangé Donald Trump durant sa campagne, ce dernier avait décidé de rejeter cet appui pour le moins encombrant.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’élection présidentielle française intéresse de plus en plus les analystes étrangers. Pour certains, pas de doute : Marine Le Pen a de nombreuses chances d’être au moins finaliste en avril prochain.

Publié le vendredi 24 février 2017 à 15:14, modifications vendredi 24 février 2017 à 15:14

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

1 Commentaire