Politique

Marine Le Pen affiche une assurance déconcertante lors de ses voeux

« Prêts, résolus, organisés »

Mercredi, Marine Le Pen adressait ses vœux à la presse. Affirmant notamment être « prête » pour l’élection présidentielle à venir, la présidente du Front National a également affiché une confiance en elle défiant toute concurrence, celle-ci confiant même être organisée au-delà de sa campagne…

2017 s’annonce prometteuse et c’est Marine Le Pen qui le dit. Ainsi, mercredi 4 janvier, la présidente du Front National présentait ses vœux à la presse. Un rendez-vous organisé un Paris, devant un parterre de journalistes venus assister aux déclarations de la fille de Jean-Marie Le Pen. Et très vite, le ton est donné…

Et pour cause, c’est sourire aux lèvres que l’eurodéputée affirme haut et fort qu’elle et son parti son “prêts, résolus, organisés” pour les présidentielles de 2017. Mieux encore, celle-ci atteste :

Au-delà de ma campagne, c’est mon quinquennat que j’ai préparé durant ces longs mois.

Jouissant visiblement d’une assurance sans précédent, Marine Le Pen a également rappelé son désir d’aller à la rencontre des français :

C’est une promesse que j’ai tenue, c’est rare dans la vie politique française.

UNE CAMPAGNE PLEINE DE PROMESSES

Plutôt discrète sur le plan médiatique en 2016, la présidente du FN assure néanmoins avoir fait « des tas de rencontres » au cours de l’année passée. Une affirmation quant à laquelle certains affichent clairement leurs doutes. Remerciant ensuite ses différents soutiens, Marine Le Pen a de nouveau mis en avant sa confiance en elle. Et pour cause, cette dernière déclare :

Je sais où je vais et comment j’y vais. Face à nous, et au fur et à mesure que nous découvrons les candidatures que nous aurons à affronter, nous faisons le constat d’une grande irrésolution et d’une grande imprécision.

Se voulant enfin rassembleuse, la numéro 1 du FN a ensuite tenté de se démarquer de ses concurrents en affirmant :

Face à ce flou, à cette politique de la posture et de l’apparence il y a dans ma candidature un cap, un roc, de la solidité, il y a dans ma candidature une profondeur, une volonté, une détermination sans faille, face à ce désordre, il y a de mon côté une campagne ordonnée, en ordre, pour remettre la France en ordre.

Un optimisme certain qui contraste avec ses déclarations récentes quant au financement de sa campagne. En effet, de son propre aveu, la candidate, interdite de séjour en Ukraine, serait toujours en recherche de 6 millions d’euros.

Publié le jeudi 5 janvier 2017 à 14:02, modifications jeudi 5 janvier 2017 à 13:43

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !