Politique

Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon ont été successivement reçus par Emmanuel Macron à l’Élysée

Dans le cadre de la crise des gilets Jaunes, le président de la République, a reçu la présidente du Rassemblement National ainsi que son homologue de la France Insoumise.

Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon ont été reçu successivement par le chef de l’état, Emmanuel Macron.

Dissoudre l’Assemblée Nationale

Ce mercredi 6 février, la présidente du Rassemblement National a conseillé à Emmanuel Macron de dissoudre l’Assemblée Nationale.

Je lui ai indiqué que la dissolution (de l’Assemblée) apparaissait comme le meilleur moyen pour que chacun puisse (…) débattre à nouveau, dans les conditions respectueuses de nos institutions, de la politique fiscale, de la politique sociale mais aussi de l’immigration, la souveraineté, la désertification de nos territoires…

A-t-elle déclaré à l’issue d’un entretien de plus d’une heure à l’Elysée.

Pour cela, elle a indiqué avoir “conseillé” au président que les législatives se tiennent à “la proportionnelle intégrale, quitte à l’assortir d’une prime à la liste arrivée en tête”, une revendication de longue date du RN. Elle a précisé que l’entretien, “assez long”, avait porté sur “la situation du pays, la souffrance, la crise de la représentativité, la crise sociale”.

Quant à Jean-Luc Mélenchon, il a indiqué à sa sortie qu’il avait attiré « l’attention » du chef de l’état sur le « niveau des violences de la répression » des manifestants et qu’Emmanuel Macron ne lui était “pas apparu totalement déterminé à organiser” un référendum.” Le président de la France Insoumise a également indiqué avoir “parlé d’Europe” avec le chef de l’État, dans le cadre “d’une discussion comme on peut en avoir sur la place de la France dans le monde sur plusieurs dossiers”:

J’ai abordé celui du Venezuela et celui de quelques autres, de la Syrie

a-t-il encore souligné.

Emmanuel Macron a continué ses consultations tout au long de cette journée dans le cadre du grand débat national voulu pour répondre aux mieux à la crise des Gilets Jaunes.

Publié le jeudi 7 février 2019 à 13:22, modifications jeudi 7 février 2019 à 13:22

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !