Politique

Manuel Valls : Pris en flagrant délit de contradiction, il tente une explication

L’histoire de la politique est marquée par les contradictions. Ainsi, il n’est pas rare de constater de la part de certains élus de nouvelles positions entrant directement en contradiction avec des déclarations passées, à l’instar de Manuel Valls qui, entre 2010 et 2016, semble avoir changé son fusil d’épaule.

Prenant la parole en 2010 suite à la pénurie de carburants découlant des manifestations visant à abolir la loi des retraites mise en place par le gouvernement Fillon, Manuel Valls dénonçait alors le « passage en force » du pouvoir en place. Six ans plus tard, c’est le même Manuel Valls qui doit aujourd’hui se défendre des mêmes accusations.

Interpellé par un auditeur à l’antenne de RMC sur ce changement radical de position dont le Huffington Post en a produit une vidéo très regardée, le premier ministre a alors tenté une explication :

Je connais cette vidéo et cette question qui revient. C’est une bonne question. Moi dans l’opposition, j’essayais en général sur les questions essentielles, sur la sécurité, sur la laïcité et même sur la réforme des retraites, d’avoir une position responsable. Ça veut bien dire que quand on tient des propos dans l’opposition, il faut y réfléchir à deux fois. Quand on a la chance, la responsabilité de gouverner, et c’est un honneur, il faut toujours se rappeler que c’est difficile.

Un éclaircissement de Manuel Valls qui, de toute évidence, ne répond pas entièrement aux interrogations de l’auditeur mais qui admet néanmoins tirer une leçon de ces changements de positionnement :

C’est toujours une leçon. Elle vaut pour moi, elle vaut aussi aujourd’hui pour ceux qui sont dans l’opposition.

Depuis près d’une semaine, les conflits sociaux, dont l’issue semble toujours incertaine, entraînent une pénurie de carburants partout en France.

Publié le vendredi 27 mai 2016 à 13:21, modifications vendredi 27 mai 2016 à 13:07

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !