Politique

Manuel Valls désire rencontrer le jeune homme qui l’a giflé

« Moi, je crois à la règle »

Il y a quelques jours, Manuel Valls recevait une gifle lors d’un déplacement en Bretagne. Aujourd’hui condamné par la justice, l’auteur des faits pourrait bientôt faire face à l’ancien premier ministre puisque, comme il l’a affirmé sur BFM TV, ce dernier veut « essayer de comprendre » le geste du jeune homme !

Mardi, Manuel Valls recevait une gifle de la part d’un jeune homme de 19 ans lors d’un déplacement à Lamballe, en Bretagne. Depuis, les images ont fait le tour du monde et l’auteur des faits a pour sa part été condamné à trois mois de prison avec sursis. Une peine assortie de 105 de travail d’intérêt général.

Invité dans l’émission de Jean-Jacques Bourdin sur BFM TV, vendredi 20 janvier, l’ancien premier ministre est notamment revenu sur cet événement. Ainsi, le candidat à la primaire de la gauche a justifié son choix de déposer plainte. Il explique :

Ce n’est pas moi qui étais en cause, ce n’est pas ma personne, mais quand au nom d’une idéologie, là de l’extrême droite identitaire bretonne en s’affichant avec Dieudonné, on porte un coup à quelqu’un qui représente l’intérêt général, si on porte un coup à quelqu’un qui incarne, d’une certaine manière, l’autorité, c’est qu’on veut s’attaquer à l’autorité.

UN DÉSIR DE RENCONTRE

Mais au-delà de l’agression, c’est vers la rencontre que Manuel Valls compte désormais se diriger. En effet, évoquant « une demande de le rencontrer », l’ancien locataire de Matignon déclare :

Je le ferai après cette campagne des primaires, parce que j’ai envie de discuter. Un jeune homme d’une vingtaine d’années à peine qui se livre à cet acte, sans jamais l’excuser, je veux essayer de comprendre comment un jeune garçon peut basculer ainsi dans une forme de violence. Il ne faut pas laisser passer cette violence. Moi, je crois à la règle.

Dès le lendemain de l’agression, Manuel Valls était à nouveau pris à partie par un auditeur de France Inter. Approuvant l’acte du jeune breton, ce dernier avait notamment avancé :

La claque, on est 66 millions à vouloir te la mettre !

La rencontre avec l’auteur de la gifle aura-t-elle lieu ? La réponse dans quelques semaines, au terme des primaires de la gauche…

Publié le vendredi 20 janvier 2017 à 14:50, modifications vendredi 20 janvier 2017 à 14:50

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !