Politique

Manuel Valls : Cinq villes privées de policiers à cause de son ex-femme

D’après Le Parisien, cinq villes du département de l’Essonne ont été privées de policiers pour assurer la protection de l’ex-femme de Manuel Valls.

Selon Le Parisien, la circonscription de Brunoy, dans l’Essonne, s’est retrouvée lundi matin sans policiers disponibles en raison d’une mission de protection du domicile de Nathalie Soulié, l’ex-femme de Manuel Valls.

En effet, après avoir reçu l’ordre du centre de commandement d’Évry, le commissariat de Brunoy a été contraint d’envoyer un équipage sur place avec l’ordre de surveiller la résidence de la famille du Premier ministre.

Le Parisien s’est procuré une note confidentielle révélant qu’il s’agissait de l’unique patrouille disponible pour intervenir dans ce secteur comprenant les villes de Boussy-Saint-Antoine, Brunoy, Epinay-sous-Sénart, Quincy-sous-Sénart et Varennes-Jarcy. Soit 55 000 habitants privés de tout recours en cas d’atteinte à leur sécurité.

note

Le rédacteur de cette note confidentielle a également indiqué qu’un seul policier était resté au commissariat pour répondre au téléphone, épaulé par un collègue affecté au service radio.

Comment a-t-on pu en arriver là ? Toujours selon Le Parisien, 71 policiers de terrain sont affectés au commissariat de Brunoy. Ils sont répartis entre les équipes du matin, de l’après-midi et de la nuit. En comptant les repos hebdomadaires et les blessés, le commissariat n’a pas les effectifs suffisants pour se permettre d’assurer des missions de sécurité auprès des personnalités.

Plusieurs sources policières ont confirmé à L’Express l’incident, mais l’ont minimisé. Cependant, la préfecture de l’Essonne évoque des “tâches indues” et le syndicat Alliance réclame 300 fonctionnaires supplémentaires.

Publié le jeudi 27 octobre 2016 à 10:32, modifications jeudi 27 octobre 2016 à 11:39

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !