Politique

Une majorité de Parisiens mécontents d’Anne Hidalgo

Un sondage qui annonce des lendemains compliqués pour Anne Hidalgo.

58% des Parisiens seraient mécontents du travail d’Anne Hidalgo à la mairie de Paris. Les prochaines élections s’annoncent compliquées pour l’élue dans toutes les configurations.

Un bilan complexe à analyser

On peut être en lice pour l’élection de la meilleure maire du monde et ne pas faire l’unanimité parmi ses administrés. Telle est la leçon de ce sondage réalisé par l’Ifop pour le Journal du Dimanche. Mais, à vrai dire, on soupçonne qu’Anne Hidalgo s’en doutait un peu. Surtout au vu de la tourmente qu’elle traverse récemment avec les voies sur berges par exemple. Un sujet sur lequel les habitants se déclarent encore favorables à 54%.

De façon plus générale, dans ce sondage, on apprend donc que 26% sont “plutôt mécontents” et 32 % “très mécontents d’Anne Hidalgo. Un total de 58% qui montre une augmentation de 10% par rapport à 2016. Des résultats qui varient bien sûr selon le positionnement politique des personnes interrogées. A noter que tout de même 88% se disent satisfaits de vivre à Paris. Mais, surtout, sa politique semble recevoir des réponses très inégales.

Son bilan serait ainsi positif pour les thématiques suivantes :

  • vie culturelle (76%)
  • animation de la ville (64%)
  • rayonnement de Paris à l’étranger (61%)

D’un autre côté, il est vu négativement pour :

  • les transports en commun (48%)
  • la lutte contre la pollution (43%)
  • la sécurité (38%)

Il est même très négatif pour ce qui est de :

  • la propreté (24%)
  • la circulation (88%).

Une élection compliquée

La prochaine élection municipale sera organisée en 2020. C’est à la fois très loin mais aussi très proche. Beaucoup de choses peuvent encore changer. Mais, dans la configuration actuelle, l’élection serait particulièrement compliquée pour Anne Hidalgo. Son adversaire principal sera sans doute Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement et membre de la République en Marche.

Il s’imposerait alors au premier tour (32%) devant Anne Hidalgo (29%) Florence Berthout (LR) obtiendrait 21% et Danielle Simmonet (France Insoumise) serait à 11%. En revanche, si LREM soutient Hidalgo sans présenter de candidat, alors la maire actuelle l’emporterait au premier tour avec 41%, 38% pour LR et 12 pour FI. Si LREM décide de soutenir Les Républicains, alors ceux-ci finiraient en tête avec 40%, Anne Hidalgo serait juste derrière avec 39M% et FI à 12%. Bref, dans tous les cas, cela s’annonce complexe pour la maire actuelle et le jeu des alliances devrait prendre l’ascendant.

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1.105 personnes, de 18 ans et plus, en ligne du 19 au 22 mars. La marge d’erreur est entre 1,4 et 3,1%. 

Publié le dimanche 25 mars 2018 à 12:30, modifications dimanche 25 mars 2018 à 12:22

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

1 Commentaire

En direct