Politique

Macron a-t-il utilisé de l’argent de Bercy pour lancer son mouvement ?

« Que ceux qui diffament s'occupent de leurs propres turpitudes » 

Mercredi, une folle rumeur selon laquelle Emmanuel Macron aurait utilisé de l’argent de Bercy afin de lancer « En Marche ! » fleurissait dans les médias. Une information que n’a pas tardé à démentir l’ancien ministre de l’Economie et des Finances, qui dénonce pour sa part une campagne de « diffamation ».

Emmanuel Macron aurait-il utilisé de l’argent du ministère de l’Économie pour lancer En Marche ! ? C’est la question que tout le monde se pose. L’origine de cette folle rumeur ? Un livre intitulé Dans l’enfer de Bercy, paru mercredi 25 janvier.

Ecrit par Marion L’Hour et Frédéric Says, l’ouvrage offre ainsi ses lumières sur les coulisses du ministère de l’Économie et fait une révélation pour le étonnante : en huit mois, l’ancien ministre aurait dépensé 80% de l’enveloppe annuelle des frais de représentation accordée à son ministère par le Budget. Il n’en fallait pas plus pour que le scandale éclate…

UNE INFORMATION DÉMENTIE PAR EMMANUEL MACRON

Sitôt cette “affaire” parue dans les médias, Emmanuel Macron est monté au créneau. En effet, c’est à l’antenne de RTL, en marge d’un déplacement au Liban, que l’intéressé à tenu à réagir. Ainsi, l’ancien benjamin du gouvernement a déclaré :

Il faut que ces parlementaires fassent attention parce que la diffamation a un sens juridique. J’ai toujours respecté les règles de la République avec beaucoup de scrupules. J’ai été un ministre engagé à temps plein. Et donc s’ils découvrent qu’un ministre engagé c’est un ministre qui voyage, qui va voir ses interlocuteurs, qui reçoit et qui est actif, ils découvrent peut-être ce qu’est une fonction de ministre et d’aucuns l’avaient oublié.

Avant d’ajouter, visiblement agacé par les rumeurs à son encontre :

Je ne suis pour ma part pas un ministre qui payait des collaborateurs à s’occuper de ma circonscription. Je ne suis pas un ministre qui payait des collaborateurs à faire vivre un parti politique. Je suis un ministre qui a été engagé au service de la France. Que ceux qui diffament s’occupent de leurs propres turpitudes.

Une « clarification » sur la situation a été réclamée par plusieurs figures de la droite. Parmi celles-ci, Christian Jacob et Philippe Vigier. Interrogé sur BFM TV, ce dernier a notamment souligné :

Il y a des choses importantes qu’on a apprises, notamment au niveau des frais de bouche, puisque 120.000 euros des crédits du ministre à Bercy (ont été utilisés) pour des agapes En marche!, pour réunir tel ou tel, pour préparer sa campagne présidentielle.

Depuis quelques semaines, Emmanuel Macron a le vent en poupe. N’ayant visiblement aucun mal à rassembler au sein de ses rangs, l’ancien ministre se hisse également en tête du classement des personnalités politiques préférées des français. Avec cette « affaire Macron », pas de doute : la campagne présidentielle s’annonce pour le moins musclée…

Publié le jeudi 26 janvier 2017 à 11:23, modifications jeudi 26 janvier 2017 à 11:10

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !