Politique

L’Italie s’en prend vivement à Macron

Un nouvel éclat dans les relations franco-italiennes. Face aux dernières déclarations du président Emmanuel Macron, les hommes forts du gouvernement italien ont pris la parole.

Le ton entre l’Italie et la France continue de monter après les déclarations du gouvernement Italien. Alors que la question migratoire avait déjà provoqué une tension entre les pays, les nerfs s’échauffent à nouveau.

Un coup porté à “l’arrogant président français”

Le sort de l’Aquarius, mi-juin, avait confronté les deux pays. En effet, la France et l’Italie ont refusé d’accueillir le bateau chargé de migrants sauvés en mer par une organisation humanitaire. Finalement, après une semaine passée en mer, le bateau a accosté sur les côtes espagnole

Suite à l’événement, la proposition franco-espagnole concernant la gestion des flux migratoires a été mal reçue à Rome. Cette dernière proposait de créer des centres fermés sur les côtes européennes, y compris italiennes, afin d’accueillir les migrants traversant la Méditerranée. Le ministre de l’intérieur Matteo Salvini, dirigeant de la Ligue du Nord, avait déjà évoqué “l’hypocrisie“du président français ayant critiqué le refus italien d’ouverture des ports aux migrants. Vendredi 22 juin 2018, le gouvernement italien a de nouveau attaqué le président français après que celui-ci eût dénoncé la «lèpre» nationaliste en Europe. Le ministre de l’Intérieur a notamment noté “l’arrogance” d’Emmanuel Macron.

“Accueillez les migrants et après on en reparlera”

Nous sommes peut-être des populistes lépreux, mais moi les leçons je les prends de qui ouvre ses ports. Accueillez les milliers de migrants et après on en reparlera

a déclaré M. Salvini  en évoquant le président français. Cité par sa porte-parole, Salvini a conclu:

« Nous l’invitons à arrêter les insultes et à démontrer sa générosité avec des faits en ouvrant les nombreux ports français et en arrêtant de refouler des femmes, des enfants et des hommes à Vintimille […] Si l’arrogance française pense transformer l’Italie en camp de réfugiés pour toute l’Europe, peut-être en versant quelques euros de pourboire, elle se fourvoie complètement »

Par l’intermédiaire de sa page Facebook, Luigi Di Maio, vice-Premier ministre et chef du Mouvement Cinq étoiles (mouvement antisystème) a également pris position:

Les déclarations de Macron sur le fait qu’il n’y a pas de crise migratoire en Italie démontrent qu’il est complètement déconnecté de la réalité»

La presse italienne a également fait état des tensions entre Paris et Rome. Le quotidien La Repubblica a par ailleurs titré en première page ” Macron attaque l’Italie”.

 

Publié le lundi 25 juin 2018 à 19:12, modifications lundi 25 juin 2018 à 17:43

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !