Politique

L’immunité de Jean-Marie Le Pen levée par le Parlement européen

Jean-Marie Le Pen à nouveau devant la justice ? C’est en tout cas ce que laisse supposer une demande des institutions françaises qui, mercredi, ont réussi à obtenir la levée de l’immunité de l’ancien président du Front National. En cause : des propos controversés prononcé en 2009. Une autre élue FN est également visée par une enquête…

Ce n’est un secret pour personne : Jean-Marie Le Pen est un habitué des tribunaux. Ainsi, maintes fois condamné par la justice, l’ancien président du Front National se retrouve aujourd’hui au centre d’une nouvelle procédure judiciaire qui ne manquera pas de faire parler !

Et pour cause, en 2009, le père de Marine Le Pen avait déclaré sur RTL :

90% des faits divers ont à leur origine soit un immigré soit une personne d’origine immigrée.

Il n’en fallait pas plus pour que le Parlement européen prenne l’affaire au sérieux…

Jean-Marie Le Pen, défait de son immunité parlementaire

En effet, mercredi 14 juin, l’institution européenne a validé la levée d’immunité de Jean-Marie Le Pen. Une action qui fait suite à une requête de la justice française, celle-ci comptant bien juger l’ex-président d’honneur du FN pour ses propos.

Une mauvaise nouvelle n’arrivant jamais seule, une autre élue du Front National se retrouve poursuivie pour « diffamation publique ». Son nom ? Mylène Troszczynski. En cause : une publication postée sur Twitter, fin 2015. Cette dernière avait en effet publié une photo de femmes intégralement voilées devant une caisse d’allocations familiales. Le cliché s’est finalement avérée être un montage.

L’élue est poursuivie pour « provocation à la haine ou à la violence » à caractère raciste. De son côté, Jean-Marie Le Pen est poursuivi pour « diffamation publique » uniquement.

Publié le jeudi 15 juin 2017 à 10:03, modifications jeudi 15 juin 2017 à 7:40

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !