Politique

Les jeunes du FN rebaptisent leur mouvement “Génération nation”

les-jeunes-du-fn-rebaptisent-leur-mouvement-generation-nation

Le FN poursuit son ravalement de façade en renommant Génération nation le parti des jeunes du Rassemblement national, le nouveau nom du parti de Marine Le Pen depuis le 1er juin 2018.

Samedi, le mouvement des jeunes du Front national, fraîchement rebaptisé Rassemblement national, a lancé sa nouvelle appellation en compagnie de Marine Le Pen : Génération nation. Une référence au mouvement Génération Le Pen, crée au début des années 2000 par Marine Le Pen dans le but de changer l’image du parti. Il évoque également le mouvement radical Génération identitaire, connu pour ses actions polémiques anti-migrants. Cette filiation volontaire a été approuvée par Jordan Bardella, un jeune étudiant en géographie de 22 ans, élu nouveau chef des jeunes RN depuis mars.

BFMTV rapporte qu’il aurait déclaré à ce propos :

Génération identitaire fait des opérations de communication et de l’activisme. Nous, nous sommes une formation politique qui a pour vocation de former des futurs cadres et élus.

Distinguant ainsi les deux partis et leurs actions.

Génération identitaire, le “vivier” de Génération nation

Seulement, le politologue Jean-Yves Camus exprime une toute autre opinion. Selon lui, Génération identitaire serait un « vivier de recrutement » pour Génération nation : “Les opérations de GI sont tout bénéfice pour le RN, qui ne prend pas de risque juridique ou politique“, a t-il précisé. Philippe Vardon en est l’exemple, l’ancien responsable du Bloc identitaire est entré cette année au bureau national du RN comme conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Un développement à l’échelle européenne

Le mouvement des jeunes RN entend mener des actions de terrain et œuvrer pour la formation des « futurs cadres » du parti, d’abord en France puis en Europe. Une initiative qui s’inscrit dans la continuité de l’ouverture prochaine d’une école de sciences politiques par Marion Maréchal Le Pen. L’ambition d’un rayonnement européen coïncide avec la victoire de l’extrême droite dans plusieurs pays. Un premier rassemblement de 200 jeunes du parti a déjà eu lieu au début du mois à Strasbourg, dans le cadre d’une rencontre entre les jeunes des partis du Parlement européen. Par ailleurs, Davide Quadri, porte-parole des jeunes de la Ligue italienne, ainsi que Bart Claes, président des jeunes du Vlaams Belang belge étaient présents pour le lancement de Génération nation. Ce dont Jordan Bardella se félicite :

Nos idées en France arrivent au pouvoir en Italie. La dynamique est extrêmement prometteuse.

Assure t-il, tandis que Marine Le Pen a renchérit :

 Ils (les jeunes) sont en train de vivre l’Histoire avec un grand ‘H’, ils sont les acteurs d’une véritable révolution européenne démocratique. Nous allons arriver au pouvoir.

Les résultats d’un sondage Elabe réalisé fin mai vont dans ce sens : 27% des jeunes de 18 à 24 ans voteraient pour une liste FN aux élections européennes. De quoi conforter les projets de développement de Génération nation.

Publié le lundi 25 juin 2018 à 15:26, modifications lundi 25 juin 2018 à 15:03

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !