Politique

L’emploi du temps à l’usine de Philippe Poutou dévoilé après les accusations du FN

Jeudi, David Rachline, le directeur de campagne de Marine Le Pen, remettait en cause le côté « prolétaire » de Philippe Poutou au micro de Jean-Jacques Bourdin. Il n’en fallait pas plus pour que l’entourage du candidat NPA réplique en dévoilant l’emploi du temps de celui qui, il y a quelques jours, se faisait remarquer lors du grand débat à 11 en lançant quelques piques à la candidate frontiste ainsi qu’à François Fillon…

Voilà quelques jours que le nom de Philippe Poutou circule un peu partout. La raison à cela ? Sa prestation vivement saluée lors du grand débat à 11 organisé sur le plateau de BFM TV et de CNews, mardi. Un débat au cours duquel le candidat NPA avait notamment accusé Marine Le Pen d’avoir « piqué dans les caisses publiques ». Il n’en fallait pas plus pour que le Front National contre-attaque…

En effet, invité de Bourdin Direct, jeudi 6 avril, David Rachline, le directeur de campagne de la candidate frontiste, n’a pas hésité à remettre en doute le côté « prolétaire » de Philippe Poutou. Le sénateur-maire de Fréjus a ainsi lancé :

Ce n’est pas lui qui porte la voix des ouvriers en ne faisant même pas 1% des voix. Les ouvriers ont très bien compris que ces gens-là les avaient trahis. À mon avis, ça fait bien longtemps qu’il n’a pas vu un ouvrier monsieur Poutou.

Et d’ajouter :

Il va sans doute dans sa permanence syndicale mais à mon avis très peu au boulot en réalité.

La réplique ne s’est pas fait attendre…

TRENTE HEURES PAR SEMAINE

Et pour cause, quelques heures à peine après ces déclarations, le camp Poutou se confiait au Huffington Post. Ce dernier a par la même occasion dévoilé l’emploi du temps du candidat NPA à son usine de Blanquefort, pour laquelle il fut embauché à temps plein en 2012.

Ainsi apprend-t-on que Philippe Poutou travaille quatre journées de 7h30 par semaine, soit 30 heures hebdomadaires au total. Il effectue un boulot en « 2×8 ». Soit de 6h à 14h, soit de 14h à 22h une semaine sur deux. Le candidat d’extrême gauche consacre également 20 heures par mois à ses activités reliées à la CGT.

Voilà qui devrait faire taire certaines accusations venant de l’opposition. Quoiqu’il en soit, Philippe Poutou reprendra bien le travail le 2 mai prochain. Celui-ci bénéficie actuellement d’un congé sans solde de six semaines, campagne électorale oblige.

Publié le vendredi 7 avril 2017 à 13:59, modifications mardi 11 avril 2017 à 13:01

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !