Politique

Législatives 2017 : La République En Marche ! en tête chez les Français de l’étranger

A l'étranger, les élections législatives ont eu lieu le 3 et 4 juin

À moins d’une semaine du premier tour des Législatives 2017 en métropole, les Français de l’étranger ont majoritairement voté pour des candidats de La République en marche!.

Près de 1,3 million de Français de l’étranger étaient appelés aux urnes samedi 3 et dimanche 4 juin pour le premier tour des élections législatives 2017. Soit une semaine avant le vote en métropole.

Il s’agissait d’élire 11 députés sur les 577 que compte l’hémicycle de l’Assemblée nationale.

Et sans surprise, les Français de l’étranger qui avaient voté à 93% pour Emmanuel Macron à la présidentielle semblent bien décidés à lui donner une majorité pour ce premier tour des élections législatives.

Ainsi, la République en Marche (LREM), le mouvement du président de la République, arrive en tête de ce scrutin dans 10 des 11 circonscriptions de l’étranger.

En outre, le parti d’Emmanuel Macron affiche des scores souvent élevés. Comme c’est le cas dans la 10ème circonscription, qui avec la 9e regroupe les pays africains.

Par ailleurs, la candidate LREM, Amélia Lakrafi, une franco-marocaine survole le scrutin avec 60,08% des voix.

Pourtant, dans la 9ème circonscription, le résultat est beaucoup moins clair.

En effet, Leila Aïchi, qui avait un temps été investie, a finalement été récusée après le tollé né de sa position sur le Sahara occidental. Elle arrive légèrement en tête avec 20,29%, mais sous l’étiquette divers droite.

Elle est suivie de très près par M’jid El Guerrab, un Franco-Tunisien. Si ce dernier n’est pas soutenu par LREM, il est très largement suivi par les comités locaux du mouvement.

Les candidats sortants en difficulté

A l’issue de ce scrutin marqué par une participation en baisse à 19,1% contre 20,73% en 2012, les députés sortants ont donc obtenu de faibles scores.

En effet, les candidats sortants des autres partis sont logiquement en ballottage défavorable, comme Frédéric Lefebvre.

Le candidat sortant Les Républicains en Amérique du Nord (1ère circonscription) est largement devancé par son adversaire LREM Roland Lescure (57,53% contre 14,53%).

Même cas de figure en Amérique du Sud (2ème circonscription), où la candidate macroniste Paula Forteza est bien partie face au sortant EELV Sergio Coronado, avec 43,17% contre 23,61%.

L’ex-secrétaire d’État PS Axelle Lemaire, candidate en Europe du Nord (3ème circonscription) réalise ainsi 9,83%. Très loin derrière Alexander Holroyd (57,8%) le candidat REM, avec près de 80% d’abstention.

Une participation très faible

Ainsi, compte-tenu de ces scores très élevé, pourquoi ces candidats doivent-ils passer par un second tour ? Car pour être élu dès le premier tour, il faut disposer de 50% des voix. Mais aussi rassembler au moins 25% des inscrits.

Or, la participation ayant été très faible dans l’ensemble des circonscriptions, aucun candidat ne rentre dans ce cas de figure.

Ainsi, le taux de participation était de 19,54% dans le sud de l’Afrique. De 9,4% en Europe de l’Est et du Sud. Par ailleurs, elle ne dépasse pas 27,62% en Asie, dans la 11ème circonscription.

Par conséquent, le second tour des législatives se tiendra dans ces circonscriptions, les 17 et 18 juin.

Alors qu’en métropole, le premier tour aura lieu ce dimanche 11 juin, ces premiers résultats parvenus ce lundi 5 juin donnent-ils une indication de la recomposition politique pressentie au niveau national pour ces législatives ?

Publié le mardi 6 juin 2017 à 13:43, modifications mardi 6 juin 2017 à 12:37

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !