Politique

Législatives 2017 : Les Républicains ne s’en sortent pas si mal…

C’est sans aucun doute la surprise la plus importante de ce second tour des élections législatives. En effet, les Républicains ne sont pas en si mauvais posture que ça !

On savait qu’ils auraient pas mal de députés, mais pas autant. C’est donc une relative « bonne » surprise pour le parti de droite qui va véritablement être force d’opposition face au Gouvernement d’Emmanuel Macron.

Même si les difficultés sont bien évidemment omniprésentes dans l’organisation du parti politique de référence de la droite française, les espoirs de redressement sont permis.

Cela dit, il va bel et bien falloir repenser l’organisation du parti politique pour essayer d’envisager un avenir plus serein. Bref, ce n’est pas simple ! Faisons un petit point en ce lendemain du second tour des élections législatives.

Un parti politique affaibli

Les Républicains s’attendaient à être complètement laminés. Mais finalement, ils ont plus de cent députés à l’Assemblée nationale. Certes, c’est le plus mauvais score de son histoire, puisque les Républicains n’ont que 130 députés élus. Mais on peut clairement dire qu’ils ont sauvé les meubles…

Les prévisions étaient en effet bien plus pessimistes que cela au soir du premier tour. On attendait entre 50 et 70 députés Républicains. Finalement, ils seront plus du double ! Ils seront donc le premier groupe d’opposition, et Bernard Accoyer, secrétaire générale du parti, s’en félicite. Il faut croire que les Français ont entendu leur appel à la mobilisation.

Un ouf de soulagement pour de nombreux députés

Plusieurs grandes figures de la droite française se sentaient menacés lors de ce second tour des élections législatives. On pense ainsi à Éric Woerth dans l’Oise, Daniel Fasquelle dans le Pas-de-Calais, Éric Ciotti dans les Alpes-Maritimes ou encore Christian Jacob en Seine-et-Marne. Mais finalement, ils ont été élus, et c’est un immense soulagement pour tout le monde.

Certes, les Républicains savent très bien que leur famille politique a terriblement souffert durant l’élection présidentielle. Ils sont conscients des difficultés à traverser, et surtout des changements à apporter au sein de leur parti politique. Mais ils sont soulagés de savoir qu’ils pourront faire entendre leurs convictions et leurs valeurs à l’Assemblée nationale. C’est en tout cas ce qu’a déclaré François Baroin, le chef de file de la campagne des législatives 2017 pour les Républicains.

Pas de plan sur la comète

Cependant, même si le score est meilleur que celui attendu, il reste extrêmement décevant. En effet, c’est quand même le pire score enregistré pendant des législatives dans l’histoire de la droite française. Il faut donc en tirer les leçons, et les défis à relever sont nombreux.

Non seulement il faut repenser l’organisation du parti politique, mais il faut également trouver un nouveau leader. Ce qui est loin d’être simple, car les Français sont en attente d’un certain renouveau. Il n’est donc a priori pas question de nommer quelqu’un de très connu ! Ils en ont fait les frais avec François Fillon, et les membres du parti politique semblent bien décidés à opter pour le changement. Certains commencent à parler de Laurent Wauquiez, qui a été très discret pendant la campagne, mais qui pourrait représenter le changement… Il faut que la droite réaffirme son identité, et surtout qu’elle clarifie sa ligne de pensée…

Cependant, certaines figures de la droite sont dans la ligne de mire des Républicains. Certains vont très loin, en parlant carrément de trahison. On parle ici évidemment de ceux qu’on appelle les « Macron-compatibles » comme Edouard Philippe, Bruno Le Maire et Gérald Darmanin. Les Républicains leur en veulent, estimant qu’ils ont perdu des sièges à cause d’eux.

Bref, la situation reste très compliquée ! A suivre !

Publié le lundi 19 juin 2017 à 10:03, modifications lundi 19 juin 2017 à 10:27

Vidéos relatives

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Vu sur le web

Vers le top