Politique

Législatives 2017 : Les bureaux de vote sont ouverts

Les bureaux de vote viennent d’ouvrir pour ce 1er tour des élections législatives. Ils resteront accessibles jusqu’à 18 heures dans la pluparts des villes, voire 20 heures dans les grandes villes sur décision préfectorale.

A l’occasion des élections législatives, l’Assemblée nationale fait peau neuve. Les Français sont appelés aux urnes ce dimanche 11 juin pour choisir leur député respectif. La France compte 577 circonscriptions pour lesquelles le ministère de l’Intérieur a enregistré 7.882 candidatures.

Ouverts depuis 8 heures en France métropolitaine, ils sont placés sous la protection de 50.000 policiers et gendarmes. Aidés de militaires de la mission Sentinelle. Ils fermeront à 18 heures sur l’ensemble du territoire. Des exceptions existent toutefois pour les grandes villes, où la fermeture est repoussée à 20 heures.

Le vote est déjà clos pour les Français de l’étranger. Ainsi que pour certains départements d’outre-mer.

Pour rappel, les législatives de 2012 avaient accordé la majorité des sièges aux socialistes. Raflant 331 circonscriptions, loin devant l’ex-UMP (229 élus). Avec 2 élus, Le Front national faisait également son retour dans l’hémicycle pour la première fois depuis 1988.

Les personnalités politiques ont commencé à voter

Dès le début de la matinée, Richard Ferrand, le ministre de la Cohésion des Territoire et candidat à sa succession dans la 6e circonscription du Finistère a voté juste après l’ouverture des bureaux de vote à Motreff. Une petite commune de 700 habitants.

C’est dans son fief du Havre, dont il fut maire de 2010 à sa nomination à Matignon, que le Premier ministre Edouard Philippe a voté, dès l’ouverture des bureaux. Le chef du gouvernement a utilisé une machine à voter.

Gilbert Collard, le député de la 2ème circonscription du Gard (Rassemblement bleu Marine) et candidat à sa succession a voté peu après 9 heures à Gallician, dans le Gard.

Mounir Mahjoubi, le secrétaire d’Etat au numérique et candidat dans la 16e circonscription de Paris s’est également rendu dans son bureau de vote. 24 postulants à la députation s’affrontent dont le député sortant Jean-Christophe Cambadélis, patron du PS, a voté.

Quant à l’ancien président de la République, François Hollande, il a voté en milieu de matinée depuis son fief de Tulle, en Corrèze.

Enfin, Benoît Hamon, relégué à la cinquième place à la présidentielle, a voté à Trappes. Le socialiste est candidat à sa succession dans la 11ème circonscription des Yvelines.

Ainsi, se dirige-t-on vers un raz-de-marée électoral en faveur de La République en Marche ?

L’abstention va-t-elle battre un nouveau record ?

Voilà les principales interrogations de ce scrutin qui appelle aux urnes près de 47 millions de Français, ce dimanche 11 juin dans 67.000 bureaux de vote.

Publié le dimanche 11 juin 2017 à 13:05, modifications dimanche 11 juin 2017 à 13:05

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !