Politique

Jean-Marie Le Pen à la Une d’un magazine gay

Poursuivi pour injure publique envers les homosexuels, Jean-Marie Le Pen a accordé une interview à un magazine gay pour se défendre de toute homophobie.

“Tant qu’ils ne se promènent pas avec une plume dans le cul”

Jugé en juin prochain pour provocation à la haine et violence envers les homosexuels, Jean-Marie Le Pen a accordé une interview au magazine gay Friendly pour se défendre de toute homophobie. Toutefois, les mots du président d’honneur du FN pourraient une nouvelle fois lui porter préjudice.

À partir du moment où les homosexuels ne mettent pas leurs mains dans ma braguette ou dans celle de mes petits-enfants, et qu’ils ne se promènent pas avec une plume dans le cul sur les Champs-Élysées, ça m’est égal.

L’homosexualité, une fantaisie marginale

Lors de l’entretien, Jean-Marie Le Pen a également rappelé son opposition au mariage pour tous et a évoqué le thème de la natalité :

S’il y avait une généralisation du phénomène, cela entraînerait la disparition de l’espèce. Tant que l’homosexualité reste une fantaisie marginale, ça ne me gêne pas du tout, ça fait partie de la diversité humaine.

Selon lui, on ne peut pas dire que le Front national est anti-gay dans un parti où il y avait Florian Philippot et d’autres personnes dont l’homosexualité est bien connue. Quant aux agressions physiques contre les homosexuels, aucun doute pour Jean-Marie Le Pen :

Les agressions contre les homosexuels viennent habituellement de la part des musulmans, qui ont dans ce domaine un rigorisme plus marqué que d’autres religions.

L’eurodéputé de 89 ans est cité à comparaître par le parquet de Paris le 13 juin.

Publié le mercredi 7 mars 2018 à 12:02, modifications mercredi 7 mars 2018 à 10:43

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !