Politique

Jean-Luc Mélenchon exhorte les banques de financer le Front National

« Oui c'est injuste parce... »

Selon les propres aveux de Marine Le Pen, le Front National aurait beaucoup de mal à se voir accorder un prêt en vue de la campagne de 2017. Ainsi, alors qu’il manquerait toujours 6 millions d’euros au parti nationaliste, Jean-Luc Mélenchon a exhorté les banques, lundi, d’accorder cet argent à son adversaire politique. Explications !

Il y a quelques jours, Marine Le Pen affirmait être toujours en recherche de 6 millions d’euros. Un manque financier qui, selon elle, met gravement en danger sa campagne présidentielle à venir. Et pour cause, la présidente du Front National aurait le plus grand mal à convaincre les banques françaises de lui venir en aide. Mais c’était sans compter sur un soutien de poids : celui de Jean-Luc Mélenchon.

En effet, invité sur BFM TV, lundi 9 janvier, ce dernier n’a pas hésité à interpeller les banques. Estimant la situation « injuste », l’ancien leader du défunt Front de Gauche a ainsi lancé :

Oui c’est injuste parce que ou bien le Front national est interdit comme un parti dangereux pour la démocratie, ou bien c’est un parti qui a des élus (…) comme les autres, et, dans ce cas, il n’y a pas de raison pour un banquier de faire de l’ostracisme.

Puis à Jean-Luc Mélenchon d’ajouter, sur le ton qui est le sien :

Je ne plaide pas pour qu’ils aient de l’argent. Mais je suis d’accord pour leur en donner et dire au banquier: ‘ayez pitié du FN’. Alors que d’habitude vous n’avez pas de morale, ne faites pas semblant d’en avoir cette fois-ci.

MOSCOU À LA RESCOUSSE ?

Devant de telles difficultés, Marine Le Pen a ainsi avoué avoir sollicité « des banques européennes, anglaises, américaines, russes » afin d’obtenir la somme manquante. En 2014, déjà, le FN avait contracté un prêt de 9 millions d’euros auprès de la banque russe First Cezch Russian Bank.

Mais selon Le Canard enchaîné, la présidente du parti nationaliste aurait d’ores et déjà obtenu un prêt. Le montant de celui-ci ? Trente millions d’euros, en provenance d’un établissement bancaire de Moscou. Une information immédiatement démentie par les cadres du Front National.

Décidément, quand ce ne sont pas des soucis de parrainages, c’est avec les banques que le parti fondé par Jean-Marie Le Pen doit batailler !

Publié le mardi 10 janvier 2017 à 13:07, modifications mardi 10 janvier 2017 à 13:07

Participer

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet
Discuttez !

Poster un Commentaire
Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Minutenews.fr Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.

Soyez le premier à commenter !

Me notifier
avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
wpDiscuz

Vu sur le web

Vers le top