Politique

Quand les internautes ridiculisent Nicolas Sarkozy …

L’ancien président de la République vient à peine d’annoncer sa candidature à la primaire de la droite que les internautes rivalisent d’imagination pour le tourner en ridicule.

Bien que son entrée dans la campagne des primaires de la droite et du centre n’a été une surprise pour personne, depuis que Nicolas Sarkozy a fait son annonce officielle, l’ancien président de la République essuie de nombreux revers de fortune.

En effet, malmené par ses rivaux (les nombreuses attaques d’Alain Juppé dans la presse ou encore de Jean-François Copé qui l’accuse de le plagier), distancé dans les sondages, rien ne va plus pour Nicolas Sarkozy.

Et ça ne s’arrange pas plus du côté des internautes.

Alors que l’ancien chef d’Etat est en pleine promotion de son dernier livre, Tout pour la France, qui reprend son slogan de campagne, Nicolas Sarkozy subi un affront de taille…

Un internaute facétieux a ciblé les noms de domaine sur Internet que les équipes de campagne du candidat n’ont pas réservé à temps. Ainsi, le titre de son livre de campagne a inspiré ce petit malin qui a acheté le nom de domaine toutpourlafrance.net pour le renvoyer vers une page Amazon au rayon nains de jardin, tous plus ridicules les uns que les autres.

sarkozy_nains de jardin

En fait, c’est un grand classique des campagnes électorales et cette pratique s’appelle le cybersquatting. Cela consiste à acheter un nom de domaine à forte notoriété sur internet afin de drainer du trafic et de tourner en dérision les personnalités choisies

Nicolas Sarkozy n’est donc pas le premier candidat victime de ces plaisanteries. En 2011, l’URL hollande2012.fr renvoyait vers le site lolitique.com. Dans le même temps, le site francoisfillon.fr redirigeait vers le site officiel de campagne de François Hollande.

Ainsi, pour ne pas subir ces couacs de communication, les prétendants au Palais de l’Elysée ont pris l’habitude d’acheter les noms de domaine en lien avec eux. Au lendemain de l’élection présidentielle de 2012, plusieurs candidats déçus avec déjà réservés leurs sites en vue de 2017.

Il était donc impossible de créer le site cope2017.fr, hollande2017.fr ou encore lepen2017.fr

D’autres sites sont également tombés entre les mains d’internautes blagueurs : sarkozy2017.fr ou sarkozy2017.com.

Ce dernier répertorie « les scandales et les casseroles » de l’ancien chef d’Etat et ouvre notamment une vidéo dans laquelle Nicolas Sarkozy avait déclaré qu’il arrêtait la politique après sa défaite de 2012.

Publié le dimanche 28 août 2016 à 9:36, modifications dimanche 28 août 2016 à 9:36

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !