Politique

Grand débat national : Y a-t-il eu réellement 1,5 million de participants ?

Combien de personnes ont réellement participé au grand débat national ? Nos confrères de France Info ont décidé d’éplucher la synthèse du grand débat national. Or, les résultats du Grand débat sont visiblement loin des revendications des Gilets jaunes

Alors que le gouvernement avait annoncé que 1,5 million de français avaient participé au grand débat national organisé à la suite du mouvement des « gilets jaunes », d’après nos confrères de France Info, le chiffre est un peu surévalué. Explications.

Des « accommodements ou distorsions de réalités »

Combien de personnes ont participé au grand débat national ? Le 8 avril dernier l’exécutif a détaillé la synthèse du grand débat national. Mis en ligne mardi 9 avril, les documents ont été épluchés par nos confrères de France Info. Résultat ? Le gouvernement aurait appliqué quelques accommodements, voire distorsions de vérités.

Premièrement, y a-t-il eu réellement 1,5 million de participants ? Selon le quotidien, “seulement” 1,2 million de français auraient participé au grand débat national. En cause, le nombre de contributions « physiques » (cahiers de doléances en mairie et courriers). Emmanuelle Wargon, coordinatrice du grand débat, en a estimé 500.000. Soit 25 contributrices et contributeurs pour chacun des 18.600 cahiers citoyens, ajoutés aux 27.300 courriers. Or, si l’on regarde la synthèse du cabinet Roland Berger qui a analysé ces documents, il apparaît seulement 11 contributions en moyenne par cahier.

Si France Info note des « accommodements ou distorsions de réalités » de la part du gouvernement, la crédibilité n’est pas forcément remise en cause.

On considère que la volumétrie des documents traités assure la quasi stabilité du référentiel de propositions obtenues. C’est-à-dire que la liste des propositions ne devrait pas bouger. Donc, c’est à la marge que l’on peut avoir quelques évolutions

explique Alain Chagnaud, associé du cabinet Roland Berger.

De son côté, le gouvernement justifie ses chiffres et assure que la méthode a été validée par les garants du grand débat, nommés en janvier.

Autre point qui pourrait embarrasser l’exécutif : l’ISF. En effet, alors que le rétablissement de l’ISF a été présenté comme l’une des priorités du “Vrai débat”, la question n’aurait été avancée “que” par 10.3% des contributeurs du Grand débat national.

Pour avoir le fin mot de l’histoire il faudra encore attendre trois à quatre semaines pour l’analyse globale.

Publié le vendredi 12 avril 2019 à 12:05, modifications vendredi 12 avril 2019 à 13:02

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct