Politique

Gilets Jaunes : Christian Estrosi demande l’interdiction d’un rassemblement prévue à Nice

Christian Estrosi, maire de Nice a demandé l’interdiction des manifestations prévues ce week-end. Est-ce en lien avec la venue du président chinois, Xi Jinping ce Dimanche à Nice ?

Après le chaos de Paris le week-end dernier, le gouvernement entend réagir de manière forte pour les prochaines manifestations. Un rassemblement national est annoncé par les gilets Jaunes dans la ville de Nice samedi et Dimanche. Christian Estrosi a demandé tout bonnement l’interdiction du rassemblement.

Christian Estrosi refuse la casse dans sa ville

Le maire de Nice précise s’être entretenu avec le premier ministre et le ministre de l’intérieur. Edouard Philippe a évoqué lundi l’interdiction de manifester » chaque fois qu’il le faudra » dans les quartiers les « plus touchés ».

En effet, Paris a été le théâtre scandaleux de plusieurs casseurs. Manifester oui, casser non. Pour faire face à ce genre de spectacle désolant, le gouvernement a décidé de réagir de manière assez fermes pour les manifestations à venir. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le maire de Nice, Christian Estrosi compte bien assurer la sécurité de sa ville en demandant l’interdiction de manifester après cet appel sur les réseaux sociaux de la part des Gilets Jaunes.

Au vu de l’appel qui est lancé sur les réseaux sociaux par, semble-t-il, des individus radicalisés se revendiquant des ‘gilets jaunes’, je demande au gouvernement de prendre les mêmes dispositions d’interdictions pour le cœur de Nice samedi prochain

Le maire de Nice reçoit par ailleurs ce dimanche, le président chinois. Xi Jinping et Emmanuel Macron doivent se rendre à Beaulieu-sur-Mer dans le cadre d’un dîner informel avec leurs épouses. Pour Christian Estrosi, manifester est un droit, casser est un délit.

Pour moi, la cohésion économique, sociale, le respect de l’intégrité des biens et des personnes dans notre cité est une exigence. Nous sommes dans un état de droit. Manifester est un droit certes, mais casser est un délit. Quand nous voyons l’évolution des choses depuis quelques semaines dans notre pays avec ces violences inacceptables, il est temps maintenant que l’on passe à une action bien supérieure.

 

Publié le mercredi 20 mars 2019 à 12:14, modifications mercredi 20 mars 2019 à 12:14

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct