Politique

Front National : Jean-François Jalkh remplace Marine Le Pen à la tête du parti

Dimanche, Marine Le Pen s’invitait au second tour de l’élection présidentielle. Plus que jamais engagée dans la course à l’Elysée, la présidente du Front National a donc décidé de céder provisoirement la tête du parti à Jean-François Jalkh, un eurodéputé qui n’est pas tout à fait inconnu de la justice…

Pas besoin de faire de la politique pour le savoir : une campagne présidentielle demande beaucoup de temps. Impossible, donc, pour les représentants de partis d’occuper la fonction de candidat et celle de président(e) d’un mouvement. Et autant dire que Marine Le Pen et le Front National n’échappent pas à cette règle.

Ainsi, lundi, c’est sur France 2 que la leader frontiste a annoncé qu’elle se mettait en congé de la présidence du FN. Pour la remplacer : Jean-François Jalkh, un proche de Jean-Marie Le Pen…

UN ANCIEN DU FRONT NATIONAL

En effet, présent dès 1974 au sein du Front National, Jean-François Jalkh est loin d’être un inconnu des Le Pen. Celui-ci a même été secrétaire général du parti entre 2010 et 2011. Il a également mis en place la campagne de Marine Le Pen lors de l’élection interne face à Bruno Gollnisch. Depuis trois ans, l’homme siège également au Parlement européen.

A l’instar de la famille Le Pen, Jean-François Jalkh n’est pas un inconnu de la justice. Et pour cause, il y a quelques mois, ce dernier se voyait lever son immunité parlementaire européenne. La raison ? Plusieurs plaintes déposées à son encontre pour « provocation à la discrimination et à la haine raciale ». Et comme le rappelle 20 minutes :

Il a été mis en examen pour des soupçons d’escroquerie et de surfacturation lors des législatives et présidentielles de 2012.

Si elle n’est pas élue présidente, Marine Le Pen reprendra ses fonctions au sein du Front National juste après la présidentielle.

Publié le mercredi 26 avril 2017 à 11:28, modifications mercredi 26 avril 2017 à 10:56

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

2 Commentaires