Politique

Front national : La CIA s’intéresse au rapprochement Le Pen-Poutine

Les agences de renseignement des États-Unis s’inquiètent de l’emprunt qu’aurait contracté le Front national auprès de Moscou pour la campagne présidentielle de 2017.

Les E.U.A. veulent des précisions sur le financement présumé du Front national par la Russie

Selon le Canard Enchaîné, Michael R. Turner, parlementaire américain de l’Ohio, aurait demandé aux agences de renseignement des États-Unis d’enquêter sur les relations entre Vladimir Poutine et Marine Le Pen.

En effet, Michael R. Turner, membre du Comité permanent sur le renseignement, aurait envoyé un mémo au directeur national du renseignement des États-Unis. Celui qui coordonne les 17 agences du pays (NSA, CIA, FBI…), devra ainsi fournir des précisions sur le financement présumé du Front national (FN) par la Russie.

Le Front national aurait demandé un prêt de 30 millions de dollars à la Russie

Dans ce document daté du 28 novembre, Michael R. Turner rappelle que la Russie a déjà accordé un prêt de neuf millions d’euros en 2014 au FN. Selon lui, il aurait demandé un nouveau prêt de 30 millions de dollars. Il rappelle également que Marine Le Pen s’est engagée à reconnaître la Crimée comme faisant partie de la Russie, en cas de victoire.

Le Front national a totalement démenti ces allégations. Nicolas Bay, secrétaire général du Front national, a qualifié « d’élucubrations » et « d’affirmations absolument folkloriques » les révélations du Canard enchaîné.

Toutefois, après avoir été soupçonnée d’être intervenue dans la campagne présidentielle américaine, la Russie va-t-elle s’inviter dans la campagne présidentielle française ? Affaire à suivre.

Publié le jeudi 22 décembre 2016 à 16:45, modifications jeudi 22 décembre 2016 à 16:01

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !