Politique

Le Front National a perdu 6.000 adhérents mais “va bien” selon Marine Le Pen

Selon la présidente du Front National, ce serait la faute des banques qui bloquent l’adhésion des adhérents.

Marine Le Pen a expliqué dimanche que le Front National avait perdu 6.000 adhérents depuis l’automne dernier.Mais, il n’y aurait pas de raison de s’inquiéter.

La faute à des problèmes bancaires

La présidente du FN intervenait ce dimanche dans Questions Politiques sur France Inter / France Info / Le Monde. L’occasion pour elle d’assumer une chute des adhérents, mais de relativiser la situation de son parti. “Nous sommes à peu près à 45.000” adhérents à jour de cotisation a ainsi expliqué la dirigeante. En novembre dernier, ils étaient 51.500. A la veille du congrès, ce chiffre était de 38.000 adhérents.

Des difficultés qui ne seraient pas dues à un désamour des électeurs, mais à un problème bancaire. Selon elle, durant 4 mois, le parti aurait été victime d’une “véritable persécution bancaire qui a interdit aux adhérents d’adhérer sur Internet”. Il s’agit en l’occurrence de la fermeture de plusieurs comptes du parti par la Société Générale.

Pour autant, le parti ne s’inquiète pas. Selon elle, “nous allons bien et nous allons d’ailleurs le démontrer”. En ligne de mire, les élections européennes de 2019 et municipales en 2020.

Le Front National est plus que jamais utile puisque le fondement des idées que nous défendons mérite que nous les défendions toujours, puisqu’Emmanuel Macron ne fait qu’aggraver les politiques qui ont été menées par ses prédécesseurs.

Publié le lundi 9 avril 2018 à 8:34, modifications dimanche 8 avril 2018 à 20:08

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !