Politique

François Hollande : Fini les « macronneries » ?

Les récents propos d’Emmanuel Macron ont agacé le Président de la République. Est-il irrité au point d’éloigner le Ministre de l’Economie du gouvernement ?

Il est où Macron ?

Interrogeait avec agacement François Hollande, à l’occasion d’un déplacement à Chartes (dans l’Eure-et-Loir) avec son ministre. Car même si Emmanuel Macron est très vite réapparu, il semblerait qu’il joue à être sur tous les fronts ces dernières semaines.

Déjà quasi-inclassable sur l’échiquier politique, celui qui a lancé son mouvement, En marche ! il y a deux semaines, n’en finit pas de créer les controverses avec des déclarations toujours plus floues quant à ses véritables intentions politiques.

Recadré, maintes fois, par Manuel Valls mais surtout par le chef de l’Etat, ce dernier avait profité de son intervention télévisée pour lui rappeler qu’il devait :

Etre sous son autorité.

L’ancien banquier d’affaires avait alors admis avoir « une loyauté personnelle » envers celui dont il a été le conseiller économique. Il expliqué dans les colonnes du Dauphiné Libéré :

Je lui dois de m’avoir fait confiance et de m’avoir nommé au gouvernement. En même temps, lorsqu’un président nomme quelqu’un ministre, il le fait parce qu’il pense que c’est bon pour son pays, pas pour en faire son obligé.

Selon le nouveau numéro du Canard Enchaîné, en kiosque mercredi 27 avril, François Hollande n’aurait pas du tout apprécié cette remarque et aurait lâché :

Il pouvait élargir ma base. Mais à chaque fois qu’il parle, c’est une attaque contre moi.

Il se désole également de constater :

Donc au lieu d’élargir (la base électorale), il soustrait. Ça ne pourra pas durer, il est en train de gâcher ce qu’il fait au gouvernement.

Si l’on en croit le Canard Enchaîné, Le Président de la République l’aurait mis en garde récemment :

Tu devrais faire attention, je reçois des textos de ministres qui me demandent de restaurer mon autorité en te virant.

François Hollande semble malgré tout relativiser les « macronneries » de son ministre :

Il y a toujours un personnage mythique qui sort comme ça à un an de la présidentielle. Un personnage qui vient expliquer que la politique telle qu’elle est conduite n’est pas bonne. Avant 1981, c’était Coluche.

Publié le jeudi 28 avril 2016 à 9:12, modifications jeudi 28 avril 2016 à 8:47

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !