Politique

Quand François Hollande appelle à demi-mot à voter Macron

Voilà plusieurs semaines que l’on soupçonne François Hollande de faire discrètement campagne pour Emmanuel Macron. Et alors que plusieurs sources affirment que l’actuel chef de l’État conseille le candidat d’En Marche ! par SMS, des propos récemment prononcés par celui qui cédera prochainement sa place à l’Élysée ne font que confirmer ces informations…

François Hollande s’est fait une promesse : ne soutenir personne lors de la compagne pour la présidentielle. Officiellement, tout du moins. Car officieusement, le son de cloche semble radicalement différent…

Ainsi, il y a quelques jours, il se murmurait que l’actuel chef de l’État conseillait Emmanuel Macron par SMS. Des propos jamais confirmés par l’ancien benjamin du gouvernement. Et pour cause, ce dernier tente par tous les moyens de se démarquer du locataire de l’Élysée. Alors, soutien ou pas soutien ? François Hollande vient une nouvelle fois de laisser traîner quelques pistes pour le moins révélatrices…

« IL FAUT ALLER VERS LA MARCHE »

En effet, alors qu’il était l’invité d’un entretien avec des lecteurs de Konbini, mercredi, le président en exercice s’est vu poser une question simple :

Quel conseil donneriez-vous à un électeur qui a voté pour vous en 2012 ?

Et c’est là que la réponse est intéressante. Ainsi, bien loin d’ignorer la question, François Hollande répond du tac au tac et déclare :

Je lui dis qu’il faut continuer. Et que même s’il y a des candidats différents, même s’ils disent qu’ils n’auraient pas forcément fait exactement ça, même s’ils pensent qu’ils peuvent faire davantage demain, Il faut aller vers ceux qui sont plutôt dans la suite.

Avant d’ajouter :

L’Histoire, elle ne s’arrête pas, donc il faut aller vers la marche du progrès.

La « marche » ? Voilà qui n’est pas sans nous rappeler En Marche !, le mouvement de l’actuel chouchou des sondages. Quant à « ceux qui sont plutôt dans la suite », ceci n’est pas sans nous rappeler le profil politique d’Emmanuel Macron, n’est-ce pas ?

Bien qu’il soit peu probable que François Hollande prenne plus clairement position avant le premier tour, force est de constater que les messages subtiles laissés par le président de la République confortent l’idée selon laquelle ce dernier aurait décidé d’accorder son soutien à celui que certains appellent « le fils spirituel du chef de l’État ».

Publié le jeudi 13 avril 2017 à 13:24, modifications jeudi 13 avril 2017 à 12:47

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !