Politique

François Fillon et Les Républicains se disputent les 3 millions d’euros de la campagne électorale

François Fillon a récolté trois millions d’euros pendant la campagne. Argent qu’il n’entend pas partager avec Les Républicains.

Si François Fillon n’a pas passé le premier tour de l’élection présidentielle, il n’a cependant pas tout perdu dans cette campagne présidentielle.

En effet, le journal Sud Ouest a révélé le 28 avril que le micro parti du candidat Républicain, Force Républicaine, avait engrangé plus de 3,3 millions d’euros.

Un joli magot que certains chez Les Républicains veulent récupérer. Mais que François Fillon ne semble pas prêt à céder, selon le journal Marianne.

Force Républicaine, A3F et Les Républicains

Ainsi, jusqu’à sa victoire pour la primaire de la droite, François Fillon a financé sa campagne au moyen de son micro parti. Comme il est d’usage et ce qui est tout à fait légal.

Or, une fois investi candidat des Républicains, François Fillon a créé l’association de financement de sa campagne du nom de A3F comme association de financement. Le hic, c’est que l’argent des donateurs a continué, à partir de là, à être dirigé vers Force Républicaine et non pas vers l’association de financement.

Pour étayer ses propos, le quotidien Sud Ouest s’est appuyé sur le témoignage du trésorier de A3F :

Les dons, c’est Force républicaine ! Moi, j’ai dû en recevoir deux maximum !

A assuré Philippe de Ladoucette.

Une situation d’autant plus délicate que François Fillon avait déjà de quoi financer sa campagne.

Pour mémoire : la Haute autorité de la primaire a fait un chèque de 10 millions d’euros à François Fillon grâce aux 2 euros payés à chaque tour par les électeurs de la primaire. Un montant auquel il faut ajouter 5 millions d’euros empruntés par le parti les Républicains, pour la campagne du candidat.

Quand seront remboursés les frais de campagne de François Fillon comme le prévoit la loi, l’association de financement remboursera à Force Républicaine ce que le micro-parti a dépensé, à savoir 3.3 millions d’euros.

Tout ça est parfaitement légal.

Des fonds pour les législatives

Sauf que le trésorier du parti Les Républicains, le sarkozyste Daniel Fasquelle. En effet, en février dernier, celui-ci avait dénoncé » une campagne de dons parallèles ». Estimant qu’une partie de l’argent au moins devrait revenir au parti.

Cette situation est anormale. Le parti en a besoin pour financer les campagnes de la présidentielle et des législatives.

Le trésorier des Républicains a cependant sa petite idée sur la destination d’une partie, au moins, de ces fonds.

Notre tradition veut qu’un candidat aux municipales ou aux législatives qui a dégagé un excédent de campagne reverse tout ou partie au parti qui l’a soutenu.

A souligné Daniel Fasquelle avant d’avouer :

Mais ce n’est pas facile de faire la part entre ceux qui ont donné à Fillon. Et ceux qui ont donné au candidat de la droite.

Publié le samedi 6 mai 2017 à 10:39, modifications samedi 6 mai 2017 à 10:39

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !