Politique

François Fillon déclare la guerre au totalitarisme islamique

François Fillon estime “qu’il y a un problème lié à l’islam” et a donc décidé d’en faire un livre. Au cours d’une interview pour Le Figaro, il a donné plus de détails sur le fond de sa pensée.

L’ancien premier ministre du gouvernement de Nicolas Sarkozy, François Fillon, publiera prochainement chez Albin Michel Vaincre le totalitarisme islamique.

C’est au lendemain de l’attentat de Nice qui a coûté la vie à 86 personnes que François Fillon a décidé d’écrire les 150 pages de ce livre. Lui qui était habituellement connu par les français pour ses positions sur des thématiques économiques et sociales, estime aujourd’hui qu’il est nécessaire d’établir un véritable “plan de bataille” pour battre ce totalitarisme islamique.

Dans le Figaro, François Fillon confiait :

J’estime qu’il faut combattre avec sang-froid et fermeté. Le mot totalitaire n’est ni vain, ni excessif. Il est juste.

François Fillon rappelle également que depuis des années, nous nous trouvions face à un totalitarisme islamique :

Il veut nous imposer par la force un modèle d’organisation qui vise à contrôler l’individu, avec des tentations génocidaires.

Voilà qui est dit pour le candidat à la primaire de droite !

De plus, il défend fermement l’interdiction et le retour sur le territoire français de ces milliers de français partis combattre pour le compte de l’organisation terroristes Daesh.

A ceci, François Fillon précise qu’il y a :

Nul besoin de modifier la Constitution pour les exclure.

Pour continuer, il souhaite aussi expulser tous les étrangers qui se trouvent en France et qui “constituent une menace pour la sécurité du territoire”.

Après son livre Faire, François Fillon se positionne avec fermeté en sortant prochainement son livre Vaincre le totalitarisme islamique.

Publié le vendredi 30 septembre 2016 à 13:06, modifications dimanche 20 novembre 2016 à 1:25

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !