Politique

François Fillon aurait servi d’intermédiaire entre Poutine et Total pour 50 000 dollars

Seulement ?!

François Fillon aurait mis en relation en 2015 un des clients de sa société de conseil 2F Conseil avec le président russe Vladimir Poutine et le PDG de Total, selon Le Canard enchaîné dans son édition de mercredi.

Nouvel épisode dans la saga des affaires qui entachent la campagne électorale de François Fillon.

En effet, Le Canard enchaîné révèle dans son édition du mercredi 22 mars que le candidat à l’élection présidentielle a joué les entremetteurs pour le compte d’un milliardaire libanais en 2015.

Moyennant finances, François Fillon a ainsi fait rencontrer Vladimir Poutine et le PDG de Total, Patrick Pouyanné, à l’homme d’affaires Fouad Makhzoumi. Ce dernier étant à la tête d’un géant mondial de la fourniture de pipelines, Future Pipe Industries (FPI).

Mediapart avait déjà révélé que Fouad Makhzoumi faisait partie des clients de 2F Conseil. La société créée par François Fillon lorsqu’il a quitté Matignon en 2012.

Le Canard enchaîné a, lui, mis la main sur un contrat signé entre 2F Conseil et l’homme d’affaires libanais. On y apprend notamment que le député de Paris monnayait des entrevues avec les honorables personnalités qui constituaient son carnet d’adresses.

Ainsi, fin 2014, alors qu’il s’est déplacé pour rencontrer les chrétiens d’Orient, il aurait organisé une rencontre entre businessman libanais avec Vladimir Poutine, dont il est proche.

Mais aussi Patrick Pouyanné, qui a été son directeur de cabinet au ministère des Postes et Télécommunications dans les années 90.

C’est chose faite le 19 juin 2015, au Forum économique international de Saint-Pétersbourg. François Fillon aurait ainsi présente successivement Fouad Makhzoumi au président russe et au patron de Total.

« Demi-mensonge »

Outre la somme de 50 000 dollars, le contrat prévoyait un intéressement pour chaque marché conclu.

Cependant, François Fillon n’aurait perçu aucune prime de résultat, selon le chargé de communication de l’industriel sollicité par l’hebdomadaire.

Selon cette convention de sept pages consultée par le journal satyrique et rédigée en anglais, il s’agit de

jouer les entremetteurs auprès d’’hommes d’influence et responsables dans des entreprises russes, algériennes, gabonaises, ivoiriennes et françaises.

Interrogé sur d’éventuels conflits d’intérêts concernant sa société, François Fillon et son clan ont toujours nié en bloc avoir des clients russes.

Pour Le Canard enchaîné, ces informations ne démentent pas les propos du candidat, mais il y a « demi-mensonge » ou « demi-vérité ».

Bref, encore une sale semaine en perspective pour François Fillon.

En effet, Le Monde a révélé que les deux époux sont désormais sous le coup d’une enquête pour faux et usages de faux. Ainsi que pour escroquerie aggravée.

Selon le quotidien, les enquêteurs ont saisi des « feuilles, signées par Penelope Fillon comportaient différents calculs d’heures travaillées ». Des documents qu’ils soupçonnent d’avoir été fabriqués par le couple Fillon a posteriori.

Publié le mercredi 22 mars 2017 à 9:42, modifications mercredi 22 mars 2017 à 17:54

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !