Politique

François de Rugy : Les notes de frais du président de l’Assemblée Nationale au coeur des critiques

L’actuel Président de la Chambre basse, François de Rugy, fait jaser par ses dépenses à l’heure où une réduction des frais de fonctionnement de cette institution est de mise.

Le Président de la chambre basse, François de Rugy, élu dans la circonscription de Nantes est actuellement sous les feux des projecteurs du journal Le Parisien qui a mené des investigations concernant ses dépenses aux bons soins de son institution.

Dans le viseur du quotidien : son mariage avec la journaliste people Séverine Servat. De fait, la réception avait été organisée dans ses appartements privés à l’Hôtel de Lassay. Dernièrement, il s’est également offert un vélo elliptique pour un montant de 768€, payé en notes de frais. Par ailleurs, il a à sa disposition un chauffeur de plus que son prédécesseur à la Chambre basse. Ce sont les constats que le journal Le Parisien a publiés dans ses lignes, pour pointer du doigt le train de vie que s’offre actuellement l’élu.

Bien que ces dépenses ne soient pas considérées comme outrepassant la loi, Le Parisien s’interroge si l’élu nantais n’abuse pas des privilèges accordés aux chefs d’institution. Pour sa défense, son entourage proche assure que les frais pour l’organisation de la réception de mariage sont sortis de sa poche. Quant au vélo, il sera rendu à la fin de son mandat.

La réduction des frais, un mot d’ordre pas toujours respecté par François de Rugy ?

À noter en passant que François de Rugy est rémunéré à hauteur de 5.600€, avec des indemnités spéciales s’élevant à environ 7.250€. Une rémunération, en plus d’être nourri et logé aux frais de l’institution qu’il préside.

Or, dans un contexte où le gouvernement exige à tous de serrer la ceinture afin de réduire le déficit public et plus particulièrement les dépenses de l’Assemblée nationale, cette exposition va certainement impacter l’image de l’État.

Avec les controverses autour de l’affaire Alexandre Benalla et autres dossiers chauds desquels l’administration doit se dépêtrer, cette information ne manquera pas de susciter l’intérêt du peuple.

Publié le mercredi 1 août 2018 à 17:03, modifications mercredi 1 août 2018 à 12:38

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !